Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Cette photo ne montre pas des tirs d’artillerie durant la guerre Russie-Ukraine commencée en février 2022

EN BREF - Cette image de tirs d’artillerie montrant des lanceurs de roquettes et missiles dits Himars n’a pas été prise durant la guerre Russie-Ukraine commencée en février 2022. Elle a été prise dans un camp militaire aux États-Unis d’Amérique en octobre 2012 lors d’un exercice conjoint avec Singapour.

Dans un message publié sur Facebook le 5 mai 2023, une page baptisée La Géopolitique a rapporté que l’armée russe avait « appris à abattre les missiles Himars » utilisés par les forces ukrainiennes, en citant le média américain d’information en continu Cable News Network plus connu à travers le monde par son sigle CNN.

Le Himars est de l'artillerie légère de fabrication américaine. Il peut être utilisé à la fois pour lancer à la fois des roquettes (tir non guidé) et des missiles (tir guidé), selon des spécialistes.

Guerre Russie-Ukraine déclenchée en 2022

Le 24 février 2022, la Russie, dirigée par Vladimir Poutine, a envahi l’Ukraine, présidée par Volodymyr Zelensky, marquant le début d’une guerre qui se poursuivait jusqu’à la mise en ligne de notre article.

Dans ce conflit, « certains pays, comme la Syrie et la Biélorussie, soutiennent explicitement leur allié russe. D’autres pays, comme la Chine ou l’Inde, ont des positions plus ambigües », a rapporté l’hebdomadaire français Le Journal du dimanche (JDD) dans un article mis en ligne le 22 mai 2023.

De son côté, l’Ukraine a le soutien clair de nombreux pays occidentaux, dont des États européens, « les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud ou le Japon », qui « lui fournissent des armes et/ou de l’aide humanitaire », a indiqué la Radio-télévision belge de la Fédération Wallonie-Bruxelles (RTBF), un média de service public belge, dans un point de la situation en la matière publié le 20 février 2023 sur son site. Cependant, selon l’article de la RTBF, il existe « un groupe très important de pays qui évitent de se positionner » dans la guerre, dont plusieurs pays africains, la Chine, l’Inde et Pakistan.

Parmi les dizaines de pays ayant accordé des aides militaires à l’Ukraine, figurent les États-Unis, qui lui ont fourni « le plus d'armes et d'équipement », a souligné Statista, une plateforme de données, dans un article publié le 21 février 2023 sur la provenance de « l’aide militaire fournie à l’Ukraine ». Statista, qui affirme regrouper « des données statistiques sur plus de 80 000 sujets » de plusieurs milliers de sources à travers le monde, s’est fondée sur un suivi de ce dossier réalisé (en anglais) par l'Institut de Kiel pour l'économie mondiale, un centre de recherche et de réflexion basé à Kiel, en Allemagne.

Le Himars, une technologie de guerre à usages multiples

Selon Kiev et plusieurs médias occidentaux, dont le magazine économique français Capital, les troupes ukrainiennes utilisent des Himars de fabrication américaine.

« Derrière l’acronyme Himars, se cache le nom technique "M142 High Mobility Artillery Rocket System" ou, en français, « système de roquettes d'artillerie à haute mobilité ». Il s’agit donc d’une technologie de lance-roquettes guidée et à longue portée », a expliqué Capital dans un article mis en ligne le 18 octobre 2022.

D’après des spécialistes, le Himars peut tirer des roquettes guidées par GPS, la géolocalisation par satellite (« roquettes GMLRS », pour "Guided Multiple Launch Rocket System", c’est-à-dire « Système de roquettes guidées à lancement multiple » en français). Il peut aussi lancer des missiles (« missiles TACMS », pour "Tactical Missile System", c’est-à-dire « Système de missiles tactiques » en français). Donc, le système Himars est à la fois un lance-roquettes et un missile, selon les munitions qu'il transporte et tire.

Le GPS est le sigle de "Global Positioning System", que l’on peut traduire en français par « Système de positionnement mondial ». Il permet de localiser avec une grande précision la position d'un objet ou d'une personne.

« Les roquettes et les missiles sont tous deux des projectiles conçus pour propulser des explosifs vers une cible », résume 10Differences.org surnommé L'Encyclopédie des Différences, un site français de vulgarisation scientifique. « La principale différence entre une roquette et un missile est qu'une roquette est non guidée alors qu'un missile est guidé. Plus précisément, un missile est une roquette guidée, tandis qu'une roquette est un projectile propulsé par un moteur-fusée ».

Que dit la publication de La Géopolitique ?

« CNN : l'armée russe a appris à abattre les missiles HIMARS », a écrit la personne qui administre la page La Géopolitique dans son message posté le 5 mai 2023 sur Facebook, que nous reproduisons tel qu’écrit, qui est accompagné d’une photo de tirs d’artillerie dégageant feu et fumée. « L'efficacité des missiles HIMARS, que les États-Unis ont commencé à fournir à l'Ukraine l'été dernier, a diminué alors que les forces russes utilisent le brouillage électronique pour abattre les systèmes de ciblage GPS. Cette CNN a déclaré à cinq représentants des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'Ukraine. Bien que même avec un signal GPS brouillé, un missile puisse toucher une cible, les HIMARS ont manqué plus souvent ces derniers temps, a déclaré une source ukrainienne à CNN. Il dispose d'informations d'opérateurs de drones en première ligne, et l'un d'eux a qualifié les perturbations de l'ingérence russe de "significatives", ce qu'il n'avait pas noté avant novembre. Selon un autre opérateur, l'efficacité de HIMARS a considérablement diminué. Des experts militaires ukrainiens, avec l'aide d'Américains, cherchent des moyens de contourner l'ingérence russe, "c'est un jeu constant du chat et de la souris", a déclaré un porte-parole du Pentagone à CNN. Ces méthodes comprennent la refonte du logiciel du système de guidage et du missile lui-même », a-t-elle poursuivi.

La publication est lisible ailleurs sur la plateforme (1, 2).

 

Capture d'écran de la publication

 

Précisions 

Le Pentagone est le surnom du Département (ou ministère) états-unien de la Défense.

Dans un article mis en ligne le 6 mai 2023 (en anglais) citant des sources américaines, ukrainiennes et britanniques, CNN a rapporté que l’armée russe avait bloqué les systèmes Himars fournis à l’Ukraine en utilisant des brouilleurs électroniques pour désactiver le système de ciblage GPS, ce qui rend les missiles moins efficaces et fait en sorte qu’ils manquent leurs cibles. De même source, les États-Unis avaient aidé les Ukrainiens ajuster le logiciel du système des Himars pour contrer ce brouillage électronique.

À propos de la page de la publication

La page La Géopolitique se présente comme média et « analyste des questions sécuritaires ». Créée le 14 avril 2017, elle est liée à un blog et à des contacts localisés à Parakou, au Bénin. Dans la partie « détails », la personne à qui elle appartient a précisé qu’elle l’avait créée « tout d'abord pour le décryptage des informations » et être passionnée de géopolitique, notamment de « géostratégie militaire ». Elle comptait était suivie par plus de 3 000 personnes ou comptes (« followers ») au 29 mai 2023.

 

Capture 02 Meta check relu CS Russie-Ukraine-guerre-armee-missiles

 

Capture 03 Meta check relu CS Russie-Ukraine-guerre-armee-missiles Capture 04 Meta check relu CS Russie-Ukraine-guerre-armee-missiles

 

Photo d’un exercice militaire en octobre 2012 aux États-Unis d’Amérique

La recherche inversée d’images à partir du logiciel TinEye nous permet d’en savoir plus sur la photo diffusée par la page La Géopolitique dans sa publication du 5 mai 2023.

Elle figure dans la banque d’images en ligne Alamy sous le numéro d’identification (ID) EJP2NP. Elle y a été ajoutée par un contributeur régulier du site identifié comme 615 collection. Les détails fournis par Alamy indiquent qu’elle a été prise le 30 octobre 2012 par Keith Pannell dans le camp militaire états-unien de Fort Sill, dans l’État de l'Oklahoma, lors d’une opération militaire conjointe entre les États-Unis et Singapour dite « Daring Warrior » (« Guerrier intrépide »).

Selon la légende, elle montre « trois lanceurs de roquettes d'artillerie à haute mobilité des forces armées singapouriennes » tirant « presque simultanément sur le champ de tir de Fort Sill ». « En raison de la petite taille de Singapour, les forces armées singapouriennes ne peuvent pas tirer les Himars à moins de venir dans une installation comme Fort Sill », est-il précisé dans le texte.

 

Capture 05 Meta check relu CS Russie-Ukraine-guerre-armee-missilesCapture 06 Meta check relu CS Russie-Ukraine-guerre-armee-missiles OK

 

La même photo, avec les mêmes renseignements, est également visible sur le site de partage gratuit de photos et vidéos Flickr. Elle y a été ajoutée le 31 octobre 2012 par le service de communication de l’armée états-unienne (compte @USArmy).

 

Capture 07 Meta check relu CS Russie-Ukraine-guerre-armee-missiles

Article édité par Coumba Sylla.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique