Retour sur Africa Check

Sénégal : attention, cette offre d'emploi ne vient pas de la société de transport public Dakar Dem Dikk

EN BREF - Outre le démenti officiel de Dakar Dem Dikk sur l’annonce de recrutement qui lui est attribuée, plusieurs éléments poussent à la prudence sur les informations publiées par la page Facebook Campus Media et le site web qui lui est associé.

Sur Facebook, la page Campus Media a partagé une offre d’emploi censée provenir de Dakar Dem Dikk, société de transport public au Sénégal.

« Dakar Dem Dikk recrute plusieurs Receveurs et conducteurs. Conditions à remplir : Cliquez sur le lien ci-dessous », peut-on lire textuellement dans l’annonce. Elle est assortie d’un lien qui renvoie l’internaute vers un site portant le même nom que la page Facebook avec une extension .sn où sont détaillées les conditions à remplir pour les postes à pourvoir. 

Des offres similaires ont été partagées ici, ici, et ici

Capture d'écran de la publication

D’après les informations sur sa transparence, la page Campus Media a été créée le 12 novembre 2016 sous le nom de Campus TV, qui a été remplacé par son nom actuel le 17 mai 2022.

Elle se présente comme un « site internet éducatif » et une « télévision qui relate l'information du campus universitaire de l'Université de Saint-louis à travers des reportages et des émissions innovants» (citations reproduites textuellement).

La région de Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, abrite l’Université Gaston Berger (UGB, publique).

Capture d'écran de la publication

 

Les informations sur la transparence de la page n’indiquent pas le lieu d’où elle est gérée. Cependant, les résultats de la recherche sur le nom de domaine du site (campusmedia.sn - Attention, ne pas cliquer sur l’adresse du site, mentionnée purement à titre informatif) renseignent qu’il est enregistré au Sénégal, précisément à Ouest-Foire, un quartier de Dakar, la capitale.

Capture d'écran de la publication

 

Offre inexistante

Le 20 novembre 2022, la cellule de communication de Dakar Dem Dikk a démenti l’annonce, dans un communiqué partagé sur sa page Facebook.

« De fausses informations circulent encore sur les réseaux sociaux faisant état de recrutement de receveurs et de conducteurs à Dakar Dem Dikk. La direction générale informe qu’elle n’est pas l’origine de cette annonce et rappelle par la même occasion qu’elle ne communique qu'à travers ses supports officiels », a écrit la société de transport public.

Capture d'écran de la publication

Un site dont il faut se méfier

Outre le démenti officiel de Dakar Dem Dikk sur l’annonce de recrutement qui lui est attribuée, plusieurs éléments poussent à la prudence sur les informations publiées par la page Facebook Campus Media et le site web qui lui est associé.

Le numéro de téléphone indiqué comme contact sur la page Facebook ne correspond pas à celui qui apparaît dans la recherche avec Whois, donc, le numéro avec lequel le site a été enregistré le 7 mai 2022. Ce numéro de téléphone, que nous avons biffé dans la capture d’écran publiée plus haut, est celui d’un téléphone portable. Idem pour le numéro mentionné dans les coordonnées de la page Facebook.

Ensuite, le site ne comporte aucune page informationnelle habituelle comme « À propos », « Foire aux questions (FAQ) » ou de contact de ses auteurs, qui permettrait aux internautes d’en savoir plus sur l’éditeur, la mission qu’il s’assigne ou l’objectif qu’il vise.

Autre élément troublant, qui relève de pratiques d’arnaque en ligne : un lien inséré dans un article, censé renvoyer vers un autre article lié au sujet évoqué ou comportant des détails évoqués, mène en réalité à un article totalement différent. Dans le cas précis de l’annonce frauduleuse attribuée à la compagnie de transport public du Sénégal, il est écrit à la fin de l’article sur le site : « Les personnes intéressées doivent déposer leurs dossiers de candidature à la Direction générale de Dakar Dem Dikk », avec les termes Dakar Dem Dikk contenant un lien. Un clic sur ce lien conduit à une autre annonce suspecte, mise en ligne le 20 août 2022 : « Stage et Emploi à la mairie de Dakar H/F ».

Capture d'écran de la publication

Par ailleurs, Campus Media prétend s’intéresser à l’information concernant l’université de Saint-Louis, mais présente en couverture une image reconnaissable de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad), située à Dakar. La photo de couverture de la page Facebook représente le bâtiment de la bibliothèque centrale de l’Ucad.

Capture d'écran de la publication

Dans notre guide Comment repérer les arnaques sur Facebook ? publié le 23 février 2022, nous recommandons de faire attention aux « publications qui renvoient à un site web sans rapport avec le sujet » évoqué : « Si une arnaque utilisant le nom d'une entreprise réelle renvoie à un site web, vous pouvez être sûr qu'il ne s'agit pas du site web légitime de l'entreprise. Il s'agira d'un site mis en place par les escrocs ».

La société privée multinationale Kaspersky, spécialisée dans la sécurité des systèmes d’information et qui propose notamment l’antivirus du même nom, donne également plusieurs conseils et informations sur les menaces sur internet et pour améliorer ses connaissances de la sécurité en ligne. 

« Cela peut sembler évident, mais regardez bien la façon dont un site est rédigé et conçu. Possède-t-il le type de design et la qualité grammaticale que l'on trouve normalement sur un site web légitime ? Cherchez des fautes d'orthographe, des non-sens, un style d'écriture qui ne semble pas naturel ou des erreurs grammaticales basiques, comme une mauvaise utilisation du pluriel et du singulier », avertit-elle dans sa page consacrée aux sites web frauduleux. « En outre, un véritable site web d'entreprise doit posséder les pages de base comme les rubriques ‘Nous contacter’ et ‘À propos’. Si vous avez des doutes, contactez l'entreprise par téléphone. S'il s'agit d'un numéro de portable ou que personne ne vous répond, soyez vigilant. Si une entreprise semble éviter tout contact verbal, il y a sûrement une bonne raison », souligne Kaspersky.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique