Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Sénégal : cette image ne montre pas un accident de la route à Dakar, en mai 2024

EN BREF - L’image a été prise après un accident de la route survenu à Louga, dans le nord-ouest du Sénégal, en juillet 2023.

Le 13 mai 2024, trois personnes ont été tuées dans « une collision entre deux bus survenue sur la voie de dégagement nord (VDN) » à Dakar, peut-on lire dans une dépêche de l’Agence de presse sénégalaise (APS).

« Un bus Tata de la ligne 44 dont les freins ont lâché, selon des témoins, a heurté un tricycle et un taxi (..) », a rapporté le média sénégalais Seneplus, traitant du même accident.

C’est ainsi que la page Facebook, Le Dakarois 221 a effectué, le 13 mai 2024, une publication, prétendant montrer une image de cet accident mortel. 

Capture d'écran de la publication

 

Une photographie d’un accident à Louga en 2023

La recherche inversée d’images que nous avons effectuée en utilisant le logiciel TinEye, nous a permis de découvrir que la photo en question n’a aucun lien avec l’accident de route survenu le 13 mai 2024 sur la VDN à Dakar. 

Nous avons retrouvé cette image, sur le site de l’APS, dans un article évoquant la mort de 23 personnes dans un accident de la route à Louga, dans le nord-ouest du Sénégal. L’image en question porte le crédit de l’APS.

Capture d'écran de la publication

 

Drame à Louga

Le 25 juillet 2023, un bus de 72 places qui transportait des dizaines de passagers, a heurté un arbre à quelques kilomètres de la ville de Louga, dans le nord-ouest du pays. Vingt-trois morts et une cinquantaine de blessés, avaient été signalés à l’APS par le préfet de Louga, Ndèye Nguénar Mbodj.


Article édité par Dieynaba Thiombane et Valdez Onanina.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique