Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Cette vidéo est extraite d’un jeu vidéo et ne montre pas des rafales de l’armée malienne

EN BREF - La vidéo est issue du jeu de simulation militaire « Arma 3 » et n’a aucun lien avec l’armée malienne.

Depuis plusieurs années, le Mali est en proie à des attaques terroristes. Le 22 avril 2023, une attaque contre une base aérienne et un camp militaire à Sévaré, dans la région de Mopti (centre), a fait 10 morts et 61 blessés selon un bilan communiqué par le gouvernement malien cité dans cet article du média français France 24

D’après Euronews, un média paneuropéen qui a également couvert cette attaque, « des djihadistes présumés ont attaqué la zone de l'aéroport de Sévaré (...) en faisant exploser des voitures piégées qui ont entraîné l'effondrement de quelques maisons ».

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le gouvernement malien a ajouté que « les assaillants ont été mis en déroute avec la neutralisation de 28 terroristes » par les forces armées maliennes (FAMa).

Sur Facebook, des publications prétendent montrer des images de l’attaque « en temps réel »

Sur le réseau social Facebook, quelques heures après l’annonce de cette attaque, la page Youl-B a partagé une vidéo accompagnée d’une légende indiquant qu’il s’agit d’images « en temps réel » des frappes effectuées par les FAMAs à Mopti. À travers la vidéo en question on voit ce qui semble être deux hélicoptères et d'énormes explosions. 

La même vidéo a été partagée par la page Facebook Bamako Bamada (dont les administrateurs sont localisés au Mali et en France) qui a indiqué : « Voici la jolie démonstration de nos vaillantes forces armées maliennes, qui ont réagi avec professionnalisme ».

Capture d'écran de la publication

D'après les informations sur la transparence de la page Youl-B, celle-ci a été créée le 30 mars 2018 sous le nom de RTG 223. Le 9 mars 2020, ce nom a été remplacé par Team Gladiator avant d’être renommé Youl-B le 19 février 2022. Les personnes qui gèrent la page sont localisées en Côte d'Ivoire.

Capture d'écran de la publication

 

Séquence extraite d’un jeu vidéo

La recherche inversée d’images effectuée grâce à l’outil de vérification InVID a permis de retrouver l’origine exacte de la vidéo. Elle provient d’un jeu vidéo. Nous l'avons retrouvée dans une publication de la chaîne YouTube Sudan Video datant du 16 avril 2023.

Capture d'écran de la publication

La description (en arabe) indique qu'il s’avère que ce clip a été enregistré à partir d'un jeu électronique et qu’il a été publié sur l'application « TikTok ».

En suivant cet indice, nous avons retrouvé cette vidéo sur le réseau de partage de vidéos TikTok. Elle a été mise en ligne par le compte kolay95141, le 22 juillet 2022. Sur la légende de la publication, nous pouvons lire les mentions : « simulation, arma3, game (traduction française : jeu) ».

Capture d'écran de la publication

Le compte TikTok kolay95141 est suivi par plus de 190 000 personnes. La plupart des vidéos qui y sont partagées sont en lien avec des simulations de jeu vidéo et des dessins animés. 

À propos du jeu vidéo « Arma 3 »

Arma 3 est un jeu vidéo permettant d’effectuer « une simulation militaire en monde ouvert ». Sorti le 5 mars 2013, il a été développé par Bohemia Interactive, un studio tchèque indépendant de jeux vidéo et d'édition créé en 1999.  Ce jeu permet aussi de créer des objets tels que des avions, drones, et de générer divers scénarios de batailles au moyen d'avions, de tanks et d'armes variées. 

Selon un article du média français BFMTV, « de nombreux joueurs partagent en ligne des vidéos de leurs aventures, qui sont parfois détournées ».

Des vidéos d’Arma 3 ont été détournées dans le cadre de la guerre en Ukraine 

Ce n’est pas la première fois que des vidéos de Arma 3 sont détournées dans le cadre d’un conflit. Africa Check a déjà vérifié une vidéo tirée de ce jeu et censée montrer des scènes tournées lors de la guerre en Ukraine


Il est important de noter que depuis le début de la guerre en Ukraine, les concepteurs d'Arma 3 ont averti les internautes de ne pas utiliser les vidéos du jeu pour illustrer ce conflit russo-ukrainien. En novembre 2022, ils ont réitéré cet avertissement, en revenant sur le fait que les vidéos tirées de leur jeu continuaient de circuler et d’être faussement utilisées comme séquences de conflits réels.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique