Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Cette photo ne date pas des inondations qui ont frappé la Somalie au dernier trimestre 2023

EN BREF - La photo existe sur internet depuis au moins 2014.

  • Remarque - Cet article porte sur des faits d'actualité. Les informations qu'il contient étaient, dans la mesure du possible, correctes au moment de sa publication, mais certaines d'entre elles peuvent avoir évolué au fil du temps.

 

Sur Facebook, la page Info Afrique et Monde a publié, le 27 novembre 2023, un texte accompagné d’une photo évoquant des personnes mortes dans des inondations en Somalie.

Capture d'écran de la publication

 

Contexte de la publication

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires, un département du Secrétariat de l'ONU plus connu sous son acronyme en anglais OCHA, les pluies saisonnières de l'année 2023 (octobre à décembre) en Somalie se sont intensifiées et de fortes pluies ont été signalées dans tout le pays, en particulier dans les États du Puntland, de Galmudug, du Sud-Ouest, de Hirshabelle et du Jubaland. D’après OCHA, cette situation a été provoquée par le phénomène climatique El Niño et par un dipôle positif de l'océan Indien qui influence l'augmentation des précipitations et des inondations dans la plupart des régions du pays et dans les autres pays de la corne de l’Afrique, à savoir le Kenya et l’Ethiopie

À la date de publication de cet article, le dernier bilan de OCHA (publié le 11 décembre 2023) indiquait que le nombre de personnes touchées par ces intempéries avait atteint 2,48 millions, dont 899 000 déplacés et 118 morts à travers la Somalie.


À lire - Inondations au Kenya : cette photo ne date pas de novembre 2023 (elle a été prise en 2019)


La photo de la publication que nous vérifions est présente sur internet depuis au moins 2014

En procédant à une recherche inversée d’images à partir du logiciel TinEye, nous avons découvert que cette photo a été utilisée par divers médias pour illustrer des articles sur des inondations dans différents pays. 

La photo illustre notamment un article publié le 11 août 2014 sur le site d’informations turc EnsonHaber. L’article en question est intitulé « Inondations au Cambodge : 20 morts » (Traduit du turc grâce à Google Traduction). Aucune légende ou information n’a été ajoutée à cette photo pour indiquer sa source ou son auteur.

Capture d'écran de la publication

 

Nous avons également trouvé cette photo dans une dépêche de l’agence de presse du gouvernement turc, Anadolu, datant du 13 avril 2022. 

« Inondations en Afrique du sud : bilan tragique avec plus de 250 morts », est-il indiqué dans le titre de l’article. De même que dans l’article évoqué précédemment, aucune indication sur l’origine de cette image n’a été donnée.

Capture d'écran de la publication

 

Enfin, cette photo illustre également une dépêche de l’Agence djiboutienne d’information (ADI), datant du 23 novembre 2023, sur les inondations en Somalie. 

Capture d'écran de la publication

Nous avons contacté cette agence pour en savoir plus sur l’origine de l’image, mais nous n’avions toujours pas reçu de réponse au moment où nous publiions cet article. Nous l'actualiserons si nous obtenons une réponse de l’ADI.

Cependant, cette image existe sur internet depuis au moins 2014 et ne peut donc pas avoir été réalisée lors des inondations de novembre 2023 en Somalie. 


Article édité par Valdez Onanina.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique