Retour en Africa Check

Commerce : oui, le Mali est le premier client du Sénégal

Invité de l’émission « Jury du dimanche » sur la télévision ITV, le 6 septembre 2020, le directeur général du Port autonome de Dakar, Aboubacar Sadikh Bèye, a indiqué que « le Mali est le premier client commercial du Sénégal ».

« On a une balance commerciale excédentaire de 190 milliards sur le Mali », a-t-il ajouté sans pour autant préciser l'année.

N’ayant pas pu joindre directement M. Bèye afin de connaître la source de son affirmation, Africa Check a contacté Seydou Touré, coordonnateur de la cellule communication du Port autonome de Dakar qui nous a mis en rapport avec Papa Ibrahima Sow, le directeur commercial du Port. Ce dernier nous a recommandé de consulter les données de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie du Sénégal (ANSD).

Claim

Le Mali premier client commercial du Sénégal ?

Verdict

correct


L'édition 2019 de la Note d'analyse du commerce extérieur (NACE) publiée par l'ANSD révèle que « le Sénégal a principalement dirigé ses exportations de l’année 2019 vers les continents européen (34,1%), africain (32,1%) et asiatique (24,2%) ».

Pour ce qui est de l'Afrique, les principaux clients du Sénégal sont pour l'essentiel les pays de la CEDEAO, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. « Les exportations vers les pays de la CEDEAO en 2019 se sont hissées à 518,5 milliards de FCFA contre 490,6 milliards de FCFA l’année précédente, soit une progression de 5,7% », lit-on.

Le document ressort notamment que les exportations vers la CEDEAO, représentent 81,7 % des expéditions vers le continent africain au cours de la période sous revue.

Le Mali arrive en tête avec 205 milliards de FCFA, suivi de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, de la Gambie et du Burkina Faso », précise le document.









Ce que disent les données de la BCEAO et de la statistique malienne


Nous avons consulté le dernier rapport de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) sur la balance des paiements et position extérieure globale du Sénégal, publié en décembre 2019 mais portant sur l'année 2018. Bien que les données qui y sont contenues soient différentes de celles de l'ANSD sur la même période (2018), on observe la même tendance.

Il y est ainsi indiqué à la page 7 que « les pays de la CEDEAO et en particulier ceux de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) sont les principaux clients du Sénégal ».

Parmi ceux-ci, « le Mali, qui concentre 22,4 % des exportations, reste la principale destination des ventes extérieures de marchandises au sein de l'Union. Il est suivi par la Côte d'Ivoire, la Gambie (non membre de l'UEMOA), la Guinée-Bissau et le Burkina Faso. Les expéditions vers les pays de l'UEMOA sont constituées principalement de produits pétroliers, de ciment et, dans une moindre mesure, de produits alimentaires manufacturés », précise le document.









Nous avons également consulté les statistiques du commerce extérieur du Mali pour le deuxième trimestre 2020. Il en ressort que le Sénégal arrive en tête des principaux pays fournisseurs du Mali avec 20,40 %. Il est suivi de la Chine, de la Côte d’Ivoire, de la France, de l’Inde et des Etats-Unis. Il en est de même pour le premier trimestre 2020 où le Sénégal a représenté 22,66 % des importations du Mali.

C'est la même tendance qui est observée pour les années 2019 et 2018 (premier et quatrième trimestre)

Claim

Le Sénégal a-t-il une balance commerciale excédentaire de 190 milliards sur le Mali ?

Verdict

correct


Toujours selon l'édition 2019 de la Note d'analyse du commerce extérieur du Sénégal, « la balance commerciale du Sénégal vis-à-vis des pays de la CEDEAO est ressortie excédentaire en 2019 alors qu’en 2018 elle s’affichait déficitaire pour la première fois durant les cinq dernières années. Elle s’évalue, en 2019, à +143,5 milliards de FCFA contre -9 milliards de FCFA en 2018 ».

Quant à la balance commerciale vis-à-vis du Mali, elle se situe à +203,4 milliards de FCFA contre +190,1 milliards de FCFA l’année précédente (2018).

Selon le professeur Abou Kane, Agrégé d'Economie et Assesseur de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, « si on regarde les tendances depuis plusieurs années, le Sénégal exporte plus vers le Mali que vers tout autre pays ».






Conclusion : les déclarations du directeur du port de Dakar sont correctes


Selon le directeur général du Port autonome de Dakar « le Mali est le premier client commercial du Sénégal » qui a également, soutient-il, une balance commerciale excédentaire de 190 milliards sur son voisin.

Aussi bien les données de la statistique sénégalaise que celles du Mali et de la BCEAO confirment la déclaration.

De même, si on se réfère à la note d'analyse du commerce extérieur du Sénégal 2018, l'excédent commercial de Dakar vis-à-vis de Bamako s'évalue à 190,1 milliards de francs CFA. Toutefois, il est monté à 203,4 en 2019.

Par conséquent, les déclarations d'Aboubacar Sadikh Bèye, sont globalement correctes.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters