Retour en Africa Check

Le président sénégalais se trompe sur le nombre de médecins que compte son pays

Dans un discours à la nation, prononcé le 29 juin 2020 pour annoncer la levée de l'état d'urgence instauré dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, le président sénégalais a informé que son gouvernement va recruter 500 médecins et 1000 agents professionnels de la santé sur la séquence 2020-2021.

En fin d'année dernière, plus exactement le 31 décembre 2019, lors d'un face à face avec des journalistes (à partir de 30mn), Macky Sall avait déclaré que le pays ne compte que 1000 médecins.

« Il ne faut pas oublier que, qui dit santé dit docteur, et au Sénégal, nous n’avons pas beaucoup de docteurs. Pour le moment ils ne sont que mille. C’est très peu », avait-il indiqué en Wolof (langue la plus parlée au Sénégal).

Selon le président sénégalais, il faut augmenter le nombre de spécialistes, en augmentant les bourses pour chaque étudiant en spécialisation, mais avec une obligation d’accepter les mutations hors de Dakar.

« Il nous faut une cartographie, pour que les régions les plus éloignées ou les plus grandes, aient des hôpitaux qui seront au moins de niveau 2, pour prendre en charge les malades », a-t-il laissé entendre lors de l’entretien.

Africa Check a contacté la Cellule de communication de la présidence du Sénégal pour connaître la source de la donnée sur le nombre de médecins que compte le Sénégal, mais notre sollicitation est restée vaine. Ce texte sera actualisé si nous recevons une réponse.


Docteur et médecin


Tous les docteurs ne sont pas médecins, mais tous les médecins sont (ou seront) docteurs. Docteur, ce n’est qu’un titre ; médecin, c’est le métier explique un article paru sur le site du vocabulaire médical en France.

En fait, toujours selon l’article, un docteur (du latin docere, enseigner), c’est quelqu’un qui a soutenu avec succès sa thèse universitaire de doctorat qu’il s’agisse d’un doctorat en médecine, en pharmacie en science, en droit…

Un médecin est nécessairement quelqu’un qui est titulaire d’un diplôme de doctorat en médecine. Sinon c’est un étudiant en médecine, non encore diplômé, détaille l’article.



« Difficile de connaître le nombre exact de médecins dans le pays »


Au ministère de la Santé et de l’action sociale, la Division de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (Dgpec) indique qu'on compte 1 651 médecins dans le public. « C’est le chiffre des médecins qui exercent, car il y a parmi eux, ceux qui font actuellement autre chose que de la médecine », précise Moussa Diamanka, le chef de la Dgpec.


Diamanka ajoute que  2 175 médecins exercent dans le secteur privé, ce qui fait un total de 3 826 médecins au Sénégal.

Un chiffre, plus de trois fois supérieur à celui avancé par Macky Sall. Toutefois nous n'avons pas pu accéder à une quelconque base de données nous permettant de vérifier les chiffres fournis par M. Diamanka.

« Dire qu’on n'a que mille médecins au Sénégal, ce n’est pas correct », affirme Dr Joseph Mendy, neurochirurgien et vice-président de l’Ordre des médecins du Sénégal.

Il soutient qu’on ne saurait donner le nombre exact de médecins au Sénégal. Selon lui, rien que dans le secteur public, ils sont environ 1 500. « Si on y rajoute ceux du secteur privé, nous dépassons de loin le nombre de mille », déclare-t-il.

Il indique, qu’approximativement, il existe entre 2 500 à 3 000 médecins identifiés à l’Ordre des médecins.

Mais Africa Check a dénombré 1 988 médecins sur le tableau de l’Ordre national des médecins du Sénégal.

Disparités dans la répartition des médecins à travers le pays


L'annuaire des statistiques sanitaires et sociales du Sénégal 2016 (le dernier en date), du ministère de la Santé et de l'Action sociale, montre des disparités dans la répartition du personnel médical dans le pays.

C'est ainsi que sur 1 154 médecins répertoriés dans cet annuaire, 931 sont concentrés dans cinq régions (Dakar, Diourbel, Louga, Saint Louis et Thiès).

Cela représente environ 80 % des médecins que compte le pays pour environ 57,14 % de la population sénégalaise qui était de 14 799 859 en 2016 selon les projections démographiques 2013-2025 de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie.



 

Dakar mieux servie en professionnels de santé


Le tome 5 de la carte sanitaire du Sénégal, publié en 2019 par le ministère de la Santé et de l’Action sociale, indique que « les points de prestation de santé publics comptent 25 297 agents ».

Le document précise que la région de Dakar compte de loin le plus d’agents avec 32 % et la région de Thiès arrive en deuxième position avec plus de 10 %. Les régions de Kaffrine, Kolda, Matam, Sédhiou et Kédougou comptent chacune moins de 5 %.

En outre, la carte sanitaire montre que sur l’ensemble des agents de santé que compte le pays (25 297), seuls 9 744 (soit 38 %) sont du personnel qualifié pour les soins de santé. La majorité est composée des autres catégories professionnelles, c'est-à-dire des agents de santé technique, administratif et de soutien.

Conclusion : la déclaration du président sénégalais est incorrecte


Dans une déclaration faite le 29 juin 2020, le président sénégalais avait annoncé le projet de son gouvernement de recruter 500 médecins et 1000 agents professionnels de la santé en 2020-2021.

Auparavant Macky Sall avait indiqué en fin d'année dernière que le Sénégal ne compte que mille docteurs en médecine.

Ce chiffre est très loin des données obtenues par Africa Check auprès de la Division de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, une entité du ministère sénégalais de la santé et de l'action sociale, qui indique qu'il y a 1 651 médecins dans le public et 2 175 dans le secteur privé.

Le vice-président de l’Ordre des médecins du Sénégal, tout en soulignant qu’il est difficile de connaître le nombre exact de médecin, déclare qu’il en existe entre 2 500 et 3 000 identifiés au niveau de l'Ordre.

Nous avons consulté le tableau de l'ordre des médecins et celui-ci affiche 1 988 inscrits.

La déclaration du président sénégalais, selon laquelle le pays ne compte que 1000 médecins est donc incorrecte.

Further Reading