Retour en Africa Check
Crédit Photo: Karpower

Non, le navire Karmol n'exploitera pas le gaz sénégalais dès juin 2021, contrairement à ce qu'a affirmé Clédor Sène

L’activiste sénégalais Clédor Sène a affirmé que le navire Karmol LNGT Powership Africa, déployé au Sénégal par la compagnie turque Karpower, doit extraire le gaz aux larges de Saint Louis à partir du mois de juin 2021. Vérification faite, l’affirmation est incorrecte.

• Le navire Karmol LNGT Powership Africa vient pour extraire le gaz aux larges de Saint Louis à partir de juin 2021 (Clédor Sène, Sénégal7, 2 avril 2021).
• La venue du navire n'est pas liée au projet d'exploitation de gaz en cours au Sénégal (Karpowership).
• Pas de production de gaz prévue en 2021 (BP).

Dans une émission diffusée le 2 avril 2021 par le site Senegal7, l'activiste sénégalais Clédor Sène soutient que contrairement aux annonces officielles selon lesquelles l’exploitation du gaz au Sénégal est prévue en 2023, celle-ci va démarrer cette année. Il assure que le navire Karmol LNGT Powership Africa, déployé par la compagnie turque Karpowership, va extraire le gaz aux larges de Saint-Louis (Nord) à partir de ce mois de juin 2021.

Selon lui, le gaz qui sera extrait par le navire servira à approvisionner la centrale flottante qui fournit de l'électricité à la Senelec, la Société nationale d'électricité du Sénégal.

Clédor Sène a tenu les mêmes propos au cours d'une émission de la chaîne Walf TV dont un extrait nous a été envoyé par un internaute sur Twitter pour nous demander de vérifier.

Joint par téléphone, Clédor Sène indique avoir obtenu l’information de sources sûres. Il n’a toutefois pas voulu nous en dire plus, précisant qu’il donnera plus de détails en temps opportun.

Ce qu'en dit Karpowership

Africa Check a contacté l’entreprise turque Karadeniz, société mère de Karpowership qui opère la centrale électrique flottante à Dakar. Son service de relations publiques nous a indiqué que la venue du navire n’est pas lié au projet d'exploitation de gaz en cours au Sénégal.

Karpowership indique par ailleurs dans un communiqué que le navire Karmol LNGT Powership Africa, livré le 15 mars 2021, permettra de proposer, pour la première fois au pays, de l'électricité produite à partir du gaz naturel liquéfié (GNL), grâce à son navire flottant, Karadeniz Powership Aysegül Sultan.

Cette centrale électrique flottante d'une capacité de 235 MW est opérationnelle à Dakar depuis 2019. Le navire Karmol LNGT Powership Africa est une unité flottante de stockage et de regazéification (Floating Storage Regasification Units, FSRU en Anglais).

Ce qu'en disent les autorités sénégalaises

La société des pétroles du Sénégal, PETROSEN, a indiqué à Africa Check que la venue du navire Karmol LNGT Africa est un projet « 100% Senelec » et qu’il n’y a aucune relation avec les projets gaziers en cours dans le pays.

C’est également ce que nous a expliqué le ministère sénégalais du pétrole et des énergies qui soutient qu’il ne faut pas associer la société Karpowership, qui exploite la centrale flottante au niveau du port et qui produit de l’électricité pour la Senelec, au programme gazier du Sénégal.

Pour ce qui est du navire Karmol LNGT Africa, le ministère précise que « c’est une solution temporaire d’importation de GNL pour la production d’électricité, en attendant l’arrivée du gaz local à l’horizon 2023-2024 et pour suppléer l’indisponibilité de la centrale à charbon de Sendou » située dans la région de Dakar.

Selon le ministère du pétrole et des énergies, « une fois que le gaz local arrivera, cette unité sera déconnectée et un réseau gazier sera mis en place pour alimenter les centrales électriques à partir du gaz naturel provenant de nos champs gaziers notamment Yakaar-Teranga et  Grand Tortue (GTA) 

BP ne prévoit pas de production de gaz en 2021

Au cours d’une rencontre avec les médias le 18 mai 2021, la compagnie BP a présenté le planning de son projet gazier au Sénégal. Et de ce planning, il ressort que « le premier gaz » sera produit au premier trimestre 2023. Ce qui constitue, selon l'entreprise, un retard d’un an par rapport à la programmation initiale en raison de la pandémie de la Covid-19.

Interpellée par Africa Check sur la déclaration de Clédor Sène, BP a indiqué que le navire dont il est question ne fait pas partie de ses infrastructures et que cela ne concerne pas son projet, qui est jusque-là le seul projet gazier au Sénégal.

BP a par ailleurs présenté ses installations qui comprennent, entre autres, un hub terminal, une unité flottante FPSO (unité flottante de production de stockage et déchargement) et une unité flottante FLNG (Gaz naturel liquéfié flottant)

Anticiper l'arrivée du gaz sénégalais

Dans un communiqué publié le 16 juin 2021, la Senelec a annoncé l'arrivée à Dakar du navire Karmol LNGT Africa le 31 mai et a précisé que « le FSRU arrive avec une réserve de GNL à bord et le premier ravitaillement sera effectué par Shell au mois de juillet prochain ».

La compagnie d'électricité a par ailleurs indiqué que l'arrivée du navire Karmol entre dans le cadre de sa stratégie de conversion de certaines de ses unités qui seront prêtes à utiliser le gaz dès qu'il sera disponible.

Le ministère sénégalais du pétrole et des énergies a indiqué à Africa Check que « Karpower pourra importer du GNL pendant la fenêtre 2021-2024 pour les besoins de la production d’électricité de la centrale flottante et éventuellement en vendre à la Senelec pour la centrale de Bel Air, en attendant l’arrivée de la production du gaz local ».

Le ministère précise que plus tard « les groupes diesel de Senelec seront reconvertis pour brûler du gaz et un réseau gazier sera mis en place par la société RGS (Réseau gazier du Sénégal). A partir de 2023, tout nouveau projet de production hors énergie renouvelable de Senelec sera au gaz ».

Conclusion: la déclaration de Clédor Sène sur le navire Karmol est erronée

L’activiste sénégalais Clédor Sène a affirmé début avril qu’un navire spécialisé est en route pour le Sénégal en vue d’extraire le gaz aux larges de Saint Louis à partir du mois de juin 2021.

Le navire en question, Karmol LNGT Africa, arrivé à Dakar le 31 mai, a été déployé par la compagnie turque Karpowership pour alimenter en gaz naturel sa centrale électrique flottante qui fournit de l’électricité à la Société nationale d'électricité du Sénégal.

La compagnie turque, contactée par Africa Check, a indiqué ne pas être impliquée dans le projet gazier du Sénégal, dont l'exploitation est confiée à la compagnie britannique BP. Cette dernière a d’ailleurs confié à Africa Check ne pas être concernée par le navire dont parle Clédor Sène.

Le ministère sénégalais du pétrole et des énergies a également fait savoir qu’il n’y a aucun rapport entre Karpowership, qui exploite la centrale électrique flottante au niveau du port pour le compte de Senelec et le programme gazier du Sénégal.

Crédits photo KARPOWER

(Note : vous pouvez lire notre fiche d’info consacrée aux différentes unités flottantes utilisées dans l’exploitation du pétrole et du gaz)

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters