Retour en Africa Check

Aucune étude ne permet de dire que le « petit cola » soigne les maladies oculaires

« Comment traiter tous les problèmes de vue en utilisant du petit cola naturellement 100 % efficace ».

C'est le titre d’un article publié le 19 janvier 2020 sur le site Seneweb qui prétend expliquer comment le petit cola peut « traiter tous les problèmes oculaires dans les 21 jours ».

La posologie proposée par l'auteur de l'article, dont l'identité n'est pas révélée, consiste à mettre des morceaux de petit cola dans un flacon contenant de l'eau tiède et de garder le tout pendant trois jours. « Le 3ème jour, secouez-le très bien puis utilisez-le comme un collyre…utilisez-le 2 ou 3 fois par jour », est-il recommandé.

L'article indique que ce remède permet, entre autres, de soigner le glaucome en 30 à 60 jours et la myopie en l'espace de 21 à 30 jours.

 

Des graines de petit cola (Garnicia kola). Crédit Photo: National Center for Biotechnology Information

Qu'est-ce le « petit cola » ?


L'appellation scientifique du « petit cola » est Garnicia Kola.

Le nom « petit cola » vient d'une mauvaise traduction l'anglais « bitter kola », qui signifie cola amère.

Intitulée, Plante de la pharmacopée africaine, étude de l’activité antidiabétique de la graine de Garcinia Kola Heckel (Clusiacées), une thèse de Doctorat en Pharmacie, présentée en avril 1993, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, par Hamidou Douma, relève que l’arbre dont sont issues les graines du « petit cola » est originaire de l’Afrique de l’Ouest.

Toujours selon la thèse, cette noix marron au goût amer et à la forme allongée est souvent utilisée en médecine traditionnelle pour soigner des problèmes respiratoires, digestifs, uro-génitaux ainsi que du système nerveux.

Elle est également considérée comme un puissant aphrodisiaque. Il n’a nulle part été mentionné dans le document que le « petit cola » peut traiter des maladies oculaires.

« Fausse information »


« Le petit cola est un excitant. Je ne vois pas le lien qu’il peut avoir avec une affection oculaire comme la conjonctivite par exemple », soutient l'ophtalmologue Boubacar Sarr, ancien coordonnateur du programme de promotion de la santé oculaire au ministère sénégalais de la Santé et de l'Action sociale.

Pour Dr Sarr, dire que le « petit cola » permet de soigner des maladies oculaires est une « fausse information ».

C’est même « impensable » martèle-t-il, arguant qu’il existe plus d’une centaine de maladies oculaires qui ne peuvent pas être soignées par un seul médicament.

Il explique que la conjonctivite est la plus fréquente affection oculaire et que plusieurs formes peuvent exister. Rien que pour les conjonctivites infectieuses, de multiples agents peuvent être incriminés (bactéries, virus, parasites) sans compter les causes allergiques, chimiques ou physiques.

Risques d'infections graves


De plus, le remède, tel qu'indiqué, risque d’aggraver une quelconque maladie oculaire au lieu de la soigner, prévient Dr Rigobert Nitiema, également ophtalmologue officiant dans un cabinet privé au Burkina Faso.

« Utiliser comme collyre, une eau dans laquelle on a laissé macérer un produit des jours durant, n’a aucun sens, puisqu’il y a des risques d’infections graves », dit-il. Il est catégorique : « tout ce qui doit être en contact avec l’œil doit être stérile ».

Il ajoute également qu’il n’y a aucune étude à sa connaissance qui parle de l’utilisation du « petit cola » pour soigner certaines maladies oculaires. « Je pense que c’est faire œuvre de salubrité publique en combattant de tels propos qui exposent les populations à de vrais dangers », signale-t-il.

Les bienfaits du « petit cola »


La thèse de doctorat suscitée indique que « du point de vue pharmacologique le petit cola possède de nombreuses propriétés dont une activité antidiabétique ». Sur la base des résultats des expériences effectuées sur des lapins, l'auteur de l'étude souligne qu'il a été observé qu’une certaine quantité de petit cola (200mg) agissait sur la glycémie et la ramenait à son taux normal.

Une étude menée chez les habitants de la localité nigériane d’Oshimili North dans l'Etat du Delta et publiée en 2018, indique que le « petit cola » agit comme anti-bactérien, antiviral et offre une protection contre des cancers, sans préciser de quels types de cancer il est question.

En outre, plusieurs études évoquent les propriétés anti-inflammatoire et anti-oxydante du « petit cola ».

– Diomma Dramé

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters