Retour en Africa Check

Gendarmes décédés : la réaction de Macky Sall a été mise dans un faux contexte

Au Sénégal, quatre gendarmes ont trouvé la mort, le 10 février 2019, dans un accident de la route dans lequel douze autres personnes ont été blessées.

L'accident s'est produit à Bounia Soukoutoto une localité de la région du sud du Sénégal où le président sortant Macky Sall était en campagne, dans le cadre de l’élection présidentielle du 24 février 2019.

À Bignona, où il se rendait lorsqu’est survenu le drame, le président sortant a fait une déclaration dans laquelle on l’entend dire : « … après mon passage on m'a annoncé un accident derrière nous. Mais je vous rassure, ce n’est pas le cortège du président de la république qui était en jeu ».

Cet extrait a suscité des critiques de plusieurs internautes.


.



Il faut souligner que plusieurs internautes n'ont partagé qu'un extrait de la vidéo. Notamment le passage où le président sénégalais « rassure » ses militants. Certains ont même déformé les propos tenus par Macky Sall à cette occasion.





Visionné dans son entièreté, le document peut permettre de comprendre le sens des propos de M. Sall.

« Malheureusement, un véhicule de gendarmes a fait un accident où nous avons décompté quatre gendarmes décédés. Donc, je voudrais en cette circonstance particulière, présenter mes condoléances aux familles éplorées, à la gendarmerie nationale, au haut commandant de la gendarmerie...aux familles », déclare-t-il.


Le contexte de la déclaration de Macky Sall


Dans son édition du 11 février 2019, le quotidien sénégalais Enquête indique que « le président Macky Sall s'est prononcé sur l'accident pour couper court aux rumeurs qui commençait à essaimer les réseaux sociaux ».

Dès les premiers instants qui ont suivi l'accident, des internautes et des media locaux indiquaient que le véhicule sinistré faisait partie du cortège du chef de l'Etat.





Dans un communiqué, la coalition Benno Bokk Yakaar, qui soutient Macky Sall, a précisé que l'« accident impliquant un escadron de la Gendarmerie nationale s'est produit à 20 km » du cortège de son candidat – Valdez Onanina (11 février 2019)