Retour en Africa Check

Non, le coronavirus de Wuhan n’est pas (encore) une pandémie

L’épidémie de coronavirus de Wuhan fait l’objet de beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux, de la part de simples citoyens, mais également de la part des dirigeants et gouvernements, africains notamment.

C'est ainsi que récemment, le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall a utilisé le réseau social Twitter pour exprimer sa solidarité à l'endroit de la Chine.

Il a fait savoir, par la même occasion, que son gouvernement « suit de près » la situation des ressortissants sénégalais qui sont dans le pays, et particulièrement celle des 13 étudiants qui se trouvent dans la ville de Wuhan, épicentre de l'épidémie.

Dans son tweet, le président Macky Sall a qualifié le nouveau coronavirus 2019nCoV de « pandémie ». Ce qui, en réalité, n'est pas le cas.



 

Ce n’est pas (encore) une pandémie, selon l'OMS


L'épidémie de coronavirus de Wuhan n'est pas une pandémie. C’est en tout cas, ce qu’a déclaré le même jour ( 4 février 2020) une responsable de l'Organisation mondiale de la Santé, ajoutant que l’OMS espérait que la transmission du virus pourrait être contenue.

Sylvie Briand, directrice du Département de la gestion des risques infectieux de l'Organisation mondiale de la santé avait tenu une conférence de presse ce jour-là, à Genève en Suisse, pour expliquer pourquoi le nouveau coronavirus n'est pas une pandémie.

Selon elle, « nous sommes dans une phase d'épidémie avec de multiples foyers ».

La différence entre « épidémie » et « pandémie »


Selon l'OMS, une épidémie « est une brusque augmentation du nombre de cas d'une maladie normalement enregistré dans une communauté, dans une zone géographique ou pendant une saison donnée». Vous pouvez également trouver une définition plus détaillée dans cette vidéo postée sur Youtube par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) en France.

Quant à la pandémie, l'OMS la définit comme étant une « propagation mondiale d'une nouvelle maladie ».

Africa Check a contacté Dr Christopher W. Olsen, professeur et spécialiste en santé mondiale à l’École de médecine et de santé publique de l’Université de Wisconsin-Madison, aux Etats Unis. Il indique que si une épidémie devient globale et « se propage un peu partout à travers le monde, elle est alors considérée comme une « pandémie ».

– Azil Momar Lo

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters