Retour en Africa Check

Non, Aliou Sall n’est pas le premier homme politique sénégalais à démissionner à la suite d’accusations

Dans l’émission « Faram Faccé » du 26 juin 2019 diffusée par la télévision privée sénégalaise TFM,  Birame Faye, un responsable de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir), par ailleurs directeur général de l’Agence d’Assistance à la Sécurité de Proximité (ASP), a déclaré que dans l’histoire du Sénégal, aucun homme politique n’a démissionné de son poste à la suite d'accusations.

Birame Faye donnait ainsi en exemple Aliou Sall, le frère du président sénégalais, qui a quitté ses fonctions de directeur général de la Caisse de dépôt et de consignations (CDC) à la suite d’une enquête de la BBC dans laquelle ce dernier est cité pour son implication supposée dans l’octroi, dans des conditions qualifiées de peu transparentes, d’un contrat pétrolier à l'homme d'affaires roumain Franck Timis.

Mamadou Seck. ©Wikipedia

La démission d’Aliou Sall n’est pas inédite


Mais ce n’est pas la première fois qu’un homme politique sénégalais démissionne à la suite d’accusations.

Le 23 mai 2001, Mamadou Seck, ministre de l’Economie et des Finances – dans le gouvernement de Mame Madior Boye – démissionne de son poste à la suite d’accusations.

Il lui est reproché son implication présumée dans une affaire judiciaire (datée de 1988) opposant la Société de manutention et de transit, qu’il dirigeait, au Commissariat à la Sécurité alimentaire. La presse affirme que M. Seck avait été condamné à deux ans de prison dans ladite affaire; une information réfutée par ce dernier.

Mamadou Seck va être blanchi par la Justice après sa démission du gouvernement.

Il va réintégrer l'équipe gouvernementale à partir de novembre 2002, d’abord comme ministre des Infrastructures, de l’Equipement et des Transports ; puis comme ministre des Infrastructures, de l’Equipement, des Transports terrestres et des Transports maritimes intérieurs en mars 2005.

Il a été aussi président de l’Assemblée nationale du Sénégal du 9 novembre 2008 au 30 juillet 2012. C’était sous la présidence d’Abdoulaye Wade qui a dirigé le pays de 2000 à 2012.

– Mame Gor Ngom (28.06.2019)

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters