Retour en Africa Check

Non, les Nations Unies n’ont pas publié de rapport sur l’indice du bonheur dans le monde

Une information prêtant aux Nations Unies la publication d'une étude sur le bonheur dans les pays du monde circule sur internet depuis quelques temps.

Elle a été notamment publiée par le site beninwebtv.com, le 21 mars 2019, au lendemain de la célébration de la journée internationale dédiée, chaque année, au bonheur : le 20 mars.

Le site d'information béninois cite comme source le World Happiness Report 2019.



En effet, l’information selon laquelle le Bénin est classé 6e pays le plus heureux de l’Afrique subsaharienne est avérée sur la base du World Happiness Report 2019.

Le rapport cité fait le point sur le bonheur et plus précisément sur le bien être dans 156 pays du monde.

Le premier pays africain dans le classement est l’Île Maurice (57ème à l'échelle mondiale) tandis que le Bénin est classé 102ème mondial.

Le Sénégal occupe la 111ème place. Le bas du classement est occupé par le Soudan du Sud (156ème).

Mais il ne s'agit pas d'une publication de l'ONU


Capture d'cran du site dédié au World Happiness Report

Mais en réalité, World Happiness Report n'est pas un rapport émanant des Nations Unies.

Dès le début, en-dessous de sa table des matières, l’étude en question précise : « World Happiness Report a été rédigée par un groupe d’experts indépendants, agissant sur la base de leurs capacités personnelles ».

« Toute idée ou opinion exprimée dans ce rapport ne reflète pas nécessairement la vision d’une quelconque organisation, agence ou programme des Nations Unies »,est-il encore précisé.

Africa Check a également contacté John Helliwell, l’un des auteurs du World Happiness Report 2019.

Ce dernier précise que « le rapport n’est pas une publication officielle des Nations Unies. C’est une publication de Sustainable Development Solutions Network », qui est une organisation onusienne indépendante fonctionnant sous la protection ou le patronage du Secrétaire général des Nations Unies depuis 2012.

« Le premier rapport (sur le bonheur) consistait à mettre sur pied la réunion d’experts onusiens en vue de l’Assemblée Générale de 2011, qui recommande aux Etats membres d’être sensibles au bonheur et au bien-être (dans leurs pays respectifs). Mais le rapport en question, n’a jamais été une publication officielle des Nations Unies », affirme M. Helliwell.

Ce dernier rappelle par ailleurs, que les données figurant dans le World Happiness Report « convoquent la responsabilité de leurs auteurs et éditeurs, et non celle des Nations Unies ».

L’étude World Happiness Day 2019 est la 7e édition du rapport sur le bonheur. La première édition avait été publiée en 2012.

C’est un classement fondé sur six principaux aspects contribuant à expliquer les rangs nationaux.

Ces variables sont « le Produit intérieur brut, l’aide sociale, une bonne espérance de vie, la liberté, la générosité et l’absence de corruption », indique le rapport. – Azil Momar Lo (12 avril 2019)

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters