Retour en Africa Check

Ces images ne montrent pas un colonel de l’armée soudanaise emprisonné dans une prison souterraine

Sur Facebook, l’ancien député et homme politique sénégalais Moustapha Diakhaté a publié une série de quatre photos, dont trois montrant un homme famélique, couché à même le sol qui serait le « Colonel Ibrahim Chamsadine, ancien ministre de la défense du Soudan, arrêté en 1995 par le président destitué Oumar el- Bashir et déclaré mort dans un accident d'avion en 2008 ».

Moustapha Diakhaté ajoute que cet homme « a finalement été découvert vivant dans une prison souterraine dans une mosquée ».

Ces images ne montrent pas un colonel de l’armée soudanaise emprisonné  dans une prison souterraine

 

Sècheresse au Kenya en 2019

Les photographies de l’homme amaigri sont authentiques mais n’ont pas été prises au Soudan et ne montrent pas le Colonel Ibrahim Shamsedine, tel que l’indique la publication. Elles ont été publiées depuis mars 2019 par Roncliffe Odit , un correspondant de la BBC au Kenya dans le cadre d’un reportage sur la sècheresse dans la zone de Turkana, au Nord-ouest du Kenya.

Les photos sont tirées d’une série de photographies de personnes touchées par la famine et la malnutrition.

#WeCannotIgnore#BeyondPressConfrences #TurkanaDrought #KenyaDrought pic.twitter.com/uymClJvVbd

— Roncliffe Odit (@RoncliffeOdit) March 18, 2019

Ces images avaient d’ailleurs choqué les Kenyans qui ont lancé sur Twitter le hashtag #WeCannotIgnore (nous ne pouvons pas ignorer) pour dénoncer le manque de réaction des autorités face à la sécheresse.

En outre, des recherches sur le Colonel Ibrahim Shamsedine révèlent qu’il est décédé en 2001 dans un crash d’avion au Sud du Soudan.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters