Retour sur Africa Check

Les prix africains de fact-checking

Les prix africains de fact-checking, le plus ancien programme de prix récompensant le journalisme de vérification des faits par les médias en Afrique, en sont à leur neuvième édition. 

Les journalistes, les étudiants en journalisme et les vérificateurs de faits professionnels (nouvelle catégorie) peuvent désormais s'inscrire pour l'édition 2022 de ces prix, et ce à partir de n'importe où sur tout le continent. 

Le besoin d'informations exactes dans la vie quotidienne a stimulé la croissance de la vérification des faits en Afrique et dans le monde. En 2021, nous avons reçu un nombre record de 216 candidatures provenant de 28 pays africains. Nous en attendons encore plus en 2022. 

Pour être admissibles, les articles doivent avoir été publiés ou diffusés pour la première fois entre le 1er août 2021 et le 31 juillet 2022. L'article soumis doit démontrer qu'une affirmation sur un sujet important, provenant de l'Afrique ou s'y rapportant, est soit trompeuse, soit erronée. 

Les prix sont décernés dans trois catégories, avec un gagnant et un finaliste. Les catégories sont les suivantes :

  • Fact-check de l'année par un journaliste en activité
  • Fact-check de l'année par un spécialiste de la vérification des faits
  • Fact-check par un étudiant en journalisme

Les gagnants des catégories "journaliste en activité" et "spécialiste de la vérification des faits" recevront chacun un prix de 3 000 dollars. Les finalistes recevront 1 500 dollars.

Le gagnant de la catégorie des étudiants en journalisme recevra 2 000 dollars et le finaliste 1 000 dollars. 

La clôture des inscriptions, le 31 juillet 2022 à minuit GMT. 

Soumettre votre candidature ici

Termes et conditions

Pour être éligibles, les travaux soumis à ce concours doivent :

  • Être l'œuvre originale de la personne ou de l'équipe identifiée dans le formulaire de participation comme étant l'auteur.

 

  • Démontrer qu'une affirmation sur un sujet important qui provient de l'Afrique ou qui s'y rapporte est trompeuse ou erronée.

 

  • Être des travaux originaux de fact-checking publiés ou diffusés pour la première fois par un média ou une organisation indépendante de vérification des faits basée en Afrique, à n'importe quelle date entre le 1er août 2021 et le 31 juillet 2022 

 

  • Être reçus par les organisateurs avant minuit GMT le 31 juillet 2022. Les candidatures tardives ne seront pas acceptées

 

 

  • Les fact-checks peuvent avoir été publiés/diffusés dans n'importe quelle langue, mais les formulaires d'inscription doivent être remplis en anglais ou en français. Toutefois, si le travail de vérification des faits n'est ni en anglais ni en français, une traduction écrite doit être soumise avec l'inscription.

 

  • En soumettant ce formulaire, le participant confirme qu'il est l'auteur de l'œuvre et qu'en cas de litige à ce sujet, il en assume l'entière responsabilité.

 

  • Les articles publiés par Africa Check ne sont pas éligibles pour les prix

 

  • Les juges se réservent le droit de déplacer une candidature d'une catégorie à une autre.

 

  • Les candidats ne peuvent concourir que dans une seule catégorie par an, mais peuvent soumettre plus d'un article s'ils le souhaitent.

 

  • Si le candidat remporte un prix, nous lui enverrons de l'argent sur un compte bancaire qu'il aura désigné.

 

  • Au stade de la présélection, un représentant du jury peut demander des précisions sur certains points.

 

  • Les participants qui ne respectent pas l'éthique dans tout aspect lié à leur inscription seront disqualifiés.

 

  • Les participants doivent accepter de réaliser des interviews et/ou des reportages sur les prix s'ils gagnent.

 

  • Les candidats aux prix doivent accepter la décision des juges comme définitive.

 

Catégorie Fact-check de l'année par un journaliste en activité : 

  • Seuls les journalistes qui ne travaillent pas pour des organisations de vérification des faits peuvent concourir dans cette catégorie
  • Le travail doit avoir été publié ou diffusé pour la première fois par un média ou une organisation indépendante de vérification des faits basée en Afrique à une date comprise entre le 1er août 2021 et le 31 juillet 2022.
  • Le travail peut avoir été publié dans la presse écrite ou en ligne, diffusé à la radio ou à la télévision, ou publié dans un blog.

 

Catégorie Fact-check de l'année par un spécialiste de la vérification des faits :

  • Les journalistes, les fact-checkers ou les chercheurs qui travaillent pour des organisations de fact-checking ou des organisations visant à découvrir la désinformation ou la mésinformation doivent participer dans cette catégorie.
  • Le travail doit avoir été publié ou diffusé pour la première fois par un média ou une organisation indépendante de vérification des faits basée en Afrique à une date comprise entre le 1er août 2021 et le 31 juillet 2022.
  • Le travail peut avoir été publié dans la presse écrite ou en ligne, diffusé à la radio ou à la télévision, ou publié dans un blog.

 

Catégorie Fact-check de l'année par un étudiant en journalisme :

  • Pour postuler dans cette catégorie, les candidats doivent être originaires d'Afrique et avoir moins de 35 ans au 31 juillet 2022
  • Les candidats doivent avoir été inscrits en tant qu'étudiants dans une université ou un autre établissement d'enseignement supérieur à une date comprise entre le 1er août 2021 et le 31 juillet 2022.
  • Cette catégorie exclut les étudiants à temps partiel qui travaillent comme vérificateurs de faits ou journalistes professionnels. Ces candidats doivent s'inscrire dans l'une des deux autres catégories.
  • La candidature doit être un article original de fact-checking, produit en tant que travail d'école, publié ou diffusé pour la première fois à une date comprise entre le 1er août 2021 et le 31 juillet 2022.
  • Le travail peut avoir été publié dans un blog, une publication d'étudiants, ou par un média ou une organisation indépendante de vérification des faits basée en Afrique.

Critères d'évaluation

Importance

L'importance pour la société au sens large de l'affirmation/de la déclaration examinée. Dans quelle mesure le sujet est-il important pour la société dans son ensemble et quelle pourrait être la gravité des conséquences si l'affirmation n'était pas vérifiée ?

Rigueur dans la recherche

Comment l'affirmation a-t-elle été confrontée aux preuves disponibles ? Les vérificateurs de faits doivent examiner longuement et sérieusement l'affirmation ou la déclaration qui a été faite. La vérification des faits implique de passer rigoureusement au crible les preuves disponibles publiquement pour et contre l'affirmation. Cela doit être fait de manière équitable envers la personne ou l'institution qui a fait l'affirmation et de manière stricte dans l'évaluation des preuves.

Présentation

Dans quelle mesure l'article présente-t-il les preuves pour et contre l'affirmation ? Un bon article de vérification des faits est structuré de manière à être compréhensible et à rendre le sujet accessible au public le plus large possible.

Impact

L'impact que l'article a eu sur le débat public. A-t-il conduit à une correction, a-t-il eu une portée significative, ou a-t-il été partagé par d'autres organisations ou médias, par exemple ?

Pour mieux comprendre ce qui est considéré comme un article de vérification des faits, jetez un coup d'œil, ci-dessous, sur les articles primés lors des précédentes éditions.

Lauréats et finalistes précédents

2021

Nous avons reçu un nombre record de 216 candidatures provenant de 28 pays.

Lauréats

Finalistes

2020

Nous avons reçu 192 candidatures de 27 pays africains en 2020.

Lauréats

Finalistes

Winner 2018
Le vainqueur de la catégorie étudiants Moussa Ngom et Jason Norwood-Young, le finaliste de la catégorie meilleur fact-check par un journaliste. Image: Kabi Motlau.

 

2019

Nous avons reçu 153 candidatures de plus de 20 pays du continent.

Lauréats

Finalistes

2018

Nous avons reçu plus de 150 candidatures provenant de plus de 20 pays.

Lauréats

Fact-check de l'année par un journaliste en activité : Chikezie Omeje, International Centre For Investigative Reporting (ICIR, Nigeria), «FACT CHECK: Did Nigeria record a reduction in preschool enrolment?» 

Fact-check de l'année par un étudiant en journalisme : Moussa Ngom, CESTI (Senegal) «Dakar n'est pas la deuxième ville au monde la plus polluée»

Finalistes 

Fact-check de l'année par un journaliste en activité : Jason Norwood-Young, Daily Maverick (Afrique du Sud) « #CapeWaterGate: The figures prove that Capetonians are saving water »

Fact-check de l'année par un étudiant en journalisme : Ibraheem Alawode, Dubawa (Nigeria) « Does Nigeria Have The Highest Number Of Out-Of-School Children In The World? »

2017

En 2017, nous avons reçu un nombre record de candidatures  – 159 candidatures provenant de 25 pays – de l’Éthiopie et de l’Égypte du Nord à l’Afrique du Sud et du Zimbabwe au Sud, au moment de la clôture des inscriptions le 31 août.

Premiers prix

2e et 3e prix

Winner 2017
18 novembre 2017: Cérémonie de remise des Prix dans la grande salle de l’université de Wits. Image: Daylin Paul.

 

2016

Après avoir passé en revue 130 candidatures de 22 pays, les membres du jury ont choisi les candidats suivants :

Premiers prix

  • Meilleur article de fact-checking d’un journaliste en activité (anglais) – : Arison Tamfu, The Many Falsehoods in President Biya’s Laptop Gift to University Students, Cameroon Journal, Cameroun.
  • Meilleur article de fact-checking d’un journaliste en activité (français) – Anderson Diédri, « L’Etat ivoirien spolie 11.000 hectares de terre à Famienkro », Eburnietoday.com, Côte d’Ivoire.

2e et 3e prix

    Winner 2015
    Winner Benjamin Ezeamalu (middle), with Robert Holloway, director of the AFP Foundation, editors of Africa Check, and Peter Cunliffe-Jones. Photo: AFP/KAREL PRINSLOO

     

    2015

    Plus de 50 journalistes dans 15 pays ont présenté leurs candidatures. Le jury a sélectionné les lauréats suivants :

    Premier prix

    • Meilleur article de fact-checking : Ben Ezeamalu, Premium Times, Nigeria

    2e et 3e prix

    Winner 2015

     

    2014

    Lors de notre première année, nous avons reçu des candidatures de plus de 40 journalistes dans 10 pays.

    Premier prix

    • Edem Srem & Gifty Andoh Appiah, réalisateurs indépendants, Ghana

    2e et 3e prix

    Winner 2014

     

    Merci de lire nos vérifications des faits!

    Saviez-vous que notre travail est gratuit à lire et à partager ? Soutenez notre travail pour continuer à lire.

    S’abonner à la newsletter

    Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique