Retour en Africa Check

Covid-19 : non, l'ail et la banane ne guérissent et ne préviennent pas la maladie

La maladie Covid-19 peut-elle être guérie par l'ail ou la banane ?

L’Organisation mondiale de la Santé affirme qu’il n’existe pas actuellement de vaccin, de médicament ou de traitement contre Covid-19. Mais cela n'a pas empêché certains internautes de partager, sur les réseaux sociaux, des recettes supposées contre cette maladie.

A la fin du mois de janvier 2020, une page Facebook qui traite de santé indiquait que le coronavirus peut être « guéri par un bol d'eau d'ail fraîchement bouillie ».



Et depuis quelques semaines, sur les réseaux sociaux au Sénégal, notamment Whatsapp, des messages recommandent de consommer de l’ail ou de la banane pour prévenir ou guérir Covid-19.

L'OMS ne recommande pas l'automédication


Dans une fiche Questions-Réponses sur la maladie Covid-19, l’OMS insiste, en guise de réponse à la question de savoir s’il existe un antibiotique qui puisse traiter ou guérir Covid-19.

« Bien que certains remèdes occidentaux, traditionnels ou faits à la maison puissent réconforter et atténuer les symptômes de COVID-19, rien ne prouve que la médecine actuelle puisse prévenir ou guérir la maladie », indique l'OMS qui « ne recommande l'automédication avec aucun médicament, y compris des antibiotiques, pour prévenir ou guérir le COVID-19 ».

« Cependant, il existe, selon l’OMS, plusieurs essais cliniques en cours qui incluent à la fois des médicaments occidentaux et traditionnels. L'OMS continuera de fournir des informations mises à jour dès que les résultats cliniques seront disponibles ».

Les propos de l’OMS sont corroborés par ceux des médecins de Med Africa, une ONG créée au Niger en 2019 par une équipe de médecins et de paramédicaux, pour lutter contre les maladies qui préoccupent de plus en plus en Afrique, à travers la sensibilisation.

« Ces affirmations sont infondées », souligne Dr Djamila Ferdjani, médecin de Med Africa et fondatrice de l’ONG MedCom qui oeuvre pour la promotion de la santé des communautés et la prévention des maladies chroniques.

« Il n'existe aucune preuve scientifique pour affirmer que l'ail ou la banane préviennent le nouveau coronavirus et il n'existe par ailleurs aucune recherche médicale à ce sujet », note-t-elle.

Dr Ferdjnani rappelle qu’ « au 13 mars, ni l'Organisation mondiale de la santé, ni les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies, ni les autorités sanitaires françaises, n'ont recommandé l'utilisation de l'ail ou de la banane comme traitement ».

Djamila Ferdjani reconnait toutefois les bienfaits que peuvent avoir l’ail et la banane sur le corps humain.

« L’ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes. La banane contient du magnésium et des vitamines B qui sont nécessaires à la santé cependant, rien ne prouve, dans le cadre de l’épidémie actuelle, que leur consommation protège les gens contre le nouveau virus ».

– Azil Momar Lo

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters