Retour en Africa Check

Faux, cette image n'a pas été prise à l'aeroport Modibo Keita de Bamako

Sur Facebook, cette publication du 21 octobre 2021 partage la capture d'écran de l’image d’un aéronef au sol qui aurait été prise à l’aéroport international Modibo Keita de Bamako.

« Voici le fruit de la coopération Mali - Russie », indique la publication qui intervient dans un contexte marqué par  des rumeurs persistantes à propos d’un accord qui aurait été conclu entre la société militaire privée russe Wagner et le gouvernement du Mali, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Accord qui a d’ailleurs été démenti par les autorités maliennes et russes lors d’une rencontre, le 11 novembre 2021.

Fausse image aéroport Bamako

Ce cliché ne date pas de 2021

Nous avons d’abord essayé de contacter Bina Sogoba dont le nom figure sur la capture d’écran pour connaître la source de cette information, mais nos tentatives sont restées vaines. De plus, nous avons constaté que la publication en question a été supprimée de son compte Facebook. .

Nos recherches indiquent également que cette image date de 2004 et n’a pas été prise à l'aéroport de Bamako au Mali. On la retrouve dans cette base de données de l’Organisation des Nations Unies (ONU), où il est indiqué qu’elle a été prise le 29 août 2004 au Burundi par la photographe Martine Perret. La légende de l’image souligne qu’il s’agit de l’ « Arrivée de l’Antonov 124-100 transportant un hélicoptère russe pour les opérations de secours humanitaire au Burundi ».

Au Mali, les derniers équipements militaires russes que le pays a officiellement réceptionné datent de septembre 2021. Il s’agit de quatre hélicoptères qui ont été fournis dans le cadre d’un accord de coopération militaire signé en 2019.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique