Retour en Africa Check

Faux, cette vidéo ne montre pas des élèves fuyant la vaccination au Nigéria

Une vidéo d’une durée de 30 secondes partagée sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook mais également reprise dans cet article du site doingbuzz.com prétend monter des groupes d’élèves au Nigéria qui fuient la vaccination dans leur établissement scolaire. Mais c’est faux.

Capture d'écran de la publication

 

Manipulation d’une grenade lacrymogène dans un lycée nigérian

En utilisant la technique de recherche inversée d’image nous constatons que la scène n’a rien à voir avec la Covid-19. A vrai dire, la vidéo a premièrement été mise en ligne en mai 2019, soit des mois avant l’annonce du premier cas de Covid-19 au Nigeria, en février 2020. 

Selon ce post Facebook qui publie la même vidéo, ce mouvement de panique fait suite à l’explosion d’une grenade lacrymogène au collège d’enseignement secondaire Oroworukwo.

« Un élève en SS2 du CSS Secondary Sch. Oroworokwu, Port Harcourt, a apporté des fusils et des grenades à gaz lacrymogène pour une lutte de classe entre les élèves de SS2 et de SS3. Tout en le montrant à ses camarades de classe, il a fait exploser sans le savoir l'un des gaz lacrymogènes et l'enfer s'est déchaîné ! », lit-on de la légende.

En effectuant une recherche avec les mots clés : « CSS Secondary Sch. Oroworokwu, Port Harcourt », on découvre que plusieurs médias nigérians ont parlé de l’incident (1, 2, 3). D’après BBC Pidgin, qui rapporte le communiqué de la police nigériane, deux élèves impliqués dans cette explosion ont été arrêté.

A la date de publication de cet article, le Nigéria, qui fait partie des pays qui recevront le vaccin de Pfizer contre le Covid-19, n’a pas encore entamé sa campagne de vaccination. Dans cette note de l'Agence nationale pour l'administration et le contrôle des aliments et des médicaments, on peut lire les informations en rapport à la sécurité des vaccins contre la Covid-19 mises en place par les autorités nigérianes.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.