Retour en Africa Check

Non, ces photos n’ont pas été prises au Mali

Dans la matinée du 18 août 2020, une mutinerie a éclaté au Mali avec des soldats qui ont pris d’assaut le camp militaire Soundiata-Keïta de Kati, au nord de la capitale Bamako. Ces derniers ont arrêté plus tard dans la journée le président Ibrahima Boubacar Keïta et certains de ses ministres. Le chef de l'Etat a fini par annoncer tard dans la soirée sa démission et la dissolution de l’assemblée nationale ainsi que celle du gouvernement.

C’est dans un tel contexte que cette photo, largement partagée sur Facebook (1, 2, 3, 4,) est présentée comme montrant des autorités maliennes tentant de s’échapper en escaladant un grand portail. En réalité, cette image n’a rien à voir avec le Mali. Nous vous expliquons.

Des photos prises au Nigéria en 2014


Les images sont un montage de quatre photos montrant des individus qui escaladent un portail. La recherche inversée d’image nous a permis de retrouver les anciennes publications. Et, nous avons découvert que ces photots ont été prises en 2014 au Nigéria.

Elles montrent l’ancien président de la Chambre des Représentants (Assemblée nationale) sous le régime de Goodluck Jonathan, Aminu Waziri Tambuwal ainsi que d’autres membres qui escaladent la grille de l’Assemblée nationale nigériane dont l’accès leur a été refusé.

« Des dizaines d’agents de sécurité ont envahi l’Assemblée nationale tôt avant l’ouverture de la session de jeudi que Tambuwal était supposé présider. D’autres membres de la Chambre basse sont intervenus lorsque les forces de sécurité ont bloqué Tambuwal », relate VOA Afrique qui précise que Aminu W. Tambuwal, désormais gouverneur de l’Etat de Sokoto (au nord du Nigéria), avait quitté le parti au pouvoir d’alors  PDP (Parti démocratique du Peuple) pour l’APC (Congrès de tous les progressistes) actuel parti au pouvoir.

Cet incident avait été largement relayé par les télévisions nigérianes tel qu’on peut le visionner ici ou encore ici

-Dieynaba Thiombane

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters