Retour en Africa Check

Non, cette vidéo ne montre pas des chrétiens convertis de force à l’Islam au Nigéria

Vue des milliers de fois, cette vidéo a été partagée par un internaute qui indique qu'il s'agit de chrétiens qui ont été convertis de force à l’Islam dans le Nord du Nigéria. 

La même publication a été faite par cette page qui se fait passer pour Anonymous, le réseau de hacktivisme opérant sur Internet dans l’anonymat. On y voit des femmes en transe et en pleurs qui répètent  la Shahada (profession de foi en Islam) que leur dicte une voix à travers un microphone.

Capture d'écran de la publication

Une séance de délivrance à Kolia, en Côte d’Ivoire

Sur la vidéo postée par l’internaute, nous pouvons voir le nom d’utilisateur de son auteur qui l’a publié sur le réseau social TikTok. En faisant une recherche sur ce nom d’utilisateur, nous retrouvons la même vidéo sur le compte qui l’a mise en ligne. 

En réalité, contrairement à ce que prétendent ces publications que nous vérifions, cette vidéo, en plus de n’avoir pas été filmée au Nigéria, ne montre pas des personnes converties de force à l’Islam. 

Répondant à un commentaire, son auteur indique que cette scène montre une séance de guérison opérée par une femme établie à Kolia, dans le Nord de la Côte d’Ivoire. Nous avons essayé d’en savoir plus, notamment en contactant l’auteur de la vidéo sur TikTok, mais nos tentatives sont restées vaines.

Nous sommes entrés en contact avec la journaliste ivoirienne M'ma Camara, par ailleurs présidente de l’association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire. Elle confirme que la vidéo a été filmée en Côte d’Ivoire. Dans ses explications, elle nous fait savoir que la scène montre une séance de délivrance organisée par Serena Fatima Cisse, « la femme d'un ancien artiste ivoirien qui vivait en Europe. Elle est rentrée en Côte d'Ivoire après avoir eu un don de guérison d'un maître tidjaniste et elle fait des prières surtout pour libérer les esprits qui sont procéder par des djinns (Créatures surnaturelles) ».

En outre, sur la page Facebook de Serena Fatima Cisse on retrouve d’autres vidéos montrant des scènes similaires.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters