Retour en Africa Check

Non, cette vidéo ne montre pas des véhicules armés quittant le Mali pour le Burkina Faso

Cette vidéo, publiée sur Facebook par la page beausale.info le 10 octobre 2021 et totalisant des milliers de vues, prétend montrer un déplacement d’une colonne de véhicules dans le désert. Selon la légende, il s’agit de colonnes de terroristes se dirigeant vers le Burkina Faso. Mais il n'en est rien.

D’après nos recherches, la vidéo est présente sur Facebook depuis au moins avril 2021. Elle a été  publiée le 11 avril 2021 par Almou Ag Mohamed, porte-parole du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA), avec les mots diez ( #Amasrakadh, #FUSION, #DEFILÉ_FORCES, #HCUA Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad ).

Colonne de véhicules Azawad

Une parade de groupes armés dans la région de Gao, dans le nord du Mali

Reprenant la même vidéo sur Youtube, la chaîne Malibook NewsTV indique qu’elle montre "une parade militaire" organisée le 10 avril 2021 à Amasrakad dans la région de Gao. Elle marque l’unification totale de 3 mouvements politico-militaires pour former le Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad. De plus, on peut apercevoir que le drapeau flottant sur l’un des pick-up est bien celui de l’Azawad, nom donné au territoire revendiqué par les groupes rebelles du nord du Mali qui veulent en faire leur Etat.

D’ailleurs, l’annonce d’une fusion de trois groupes armés a été relayée par des médias maliens dont Mali Actu. Un communiqué conjoint, publié le 26 mars 2021 sur Facebook et annonçant cette fusion, précise qu’il s’agit du Mouvement pour le Salut de l’Azawad, du Front Populaire de l’Azawad et du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad. En fusionnant, ces groupes ont décidé de garder le nom et les emblèmes du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA).

Contacté par Whatsapp, le porte-parole du HCUA, Almou Ag-Mohamed, a confirmé que la vidéo a été prise lors d’un défilé militaire des forces du HCUA le 10 avril dernier à l’occasion de la célébration de la fusion avec le Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) et le Front populaire de l’Azawad (FPA).

 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters