Retour en Africa Check

Non, Danielle Young-Kombo n'est pas directrice de campagne adjointe de Joe Biden

Cette publication de la page Congolais Tv, publiée sur Facebook le 7 novembre fait croire que « L'américaine d'origine congolaise Danielle Young-Kombo 39 ans, est l’étoile montante du Parti Démocrate » parce qu’« Elle a été désignée par Joe Biden, comme Directrice de campagne adjointe au niveau national ».  Mais, il n’en est rien.



Largement repris sur la toile (1, 2, 3, 4, 5), le post est illustré par une série de quatre photos. L’une d’entre elles montre Danielle Young-Kombo en compagnie de Joe Biden, la même photo est d’ailleurs utilisée par la démocrate sur son profil twitter.

Danielle Young-Kombo, directrice du vote féminin au Colorado


Nous avons procédé à une recherche par mots-clés. Comme la présente la publication, Danielle Young-Kombo, ancienne présidente de Colorado Black women for political action (traduction française : Les femmes noires du Colorado pour l'action politique), est une Américaine d’origine congolaise, mariée à Fabrice Kombo, un congolais établi aux Etats-Unis.

Mais contrairement à ce que dit le post, elle est la directrice du vote féminin au Colorado pour la campagne électorale de Joe Biden et non sa directrice de campagne adjointe au niveau national, c’est Kate Bedingfield qui occupe ce poste. Cette dernière a travaillé comme directrice adjointe de la communication, directrice adjointe des affaires médiatiques sous le mandat de Barack Obama.

Danielle Kombo a fait parler d’elle notamment lorsqu’elle s’est présentée aux élections sénatoriales américaines, représentant le Colorado, mais s’est retirée avant les primaires démocratiques.

-Dieynaba Thiombane

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Lutter contre la désinformation sur les coronavirus

Africa Check travaille avec la CoronaVirusFacts/DatosCoronaVirus Alliance, une coalition de plus de 100 fact-checkers qui luttent contre la désinformation sur la pandémie de Covid-19.

Pour en savoir plus sur cette alliance, cliquez ici.

Further Reading