Retour en Africa Check

Oui, ces images montrent bien un français qui a été arrêté à Bangui en RCA

Cette publication de la page 236 Magazine informe qu’«un mercenaire français vient d'être appréhendé par les forces de sécurité centrafricaines avec un arsenal d'armes.

Largement reprise sur le réseau social (1,2,3,4) mais également sur Twitter, la publication est illustrée d'une photo montrant un homme blanc menotté, assis devant des armes et des munitions.

Capture d'écran de la publication

Un « ancien militaire français » arrêté à Bangui

En procédant à une recherche par mots clés avec les termes « Français arrêté à Bangui », nous avons retrouvé plusieurs publications de sites d’informations qui reprennent l'information que nous vérifions (1, 2, 3, 4).

Sur Twitter, Valery Zakharov, un conseiller du Président centrafricain Faustin Archange Touadéra, a confirmé qu’« un citoyen étranger a été détenu à Bangui aujourd'hui avec une énorme quantité d'armes et de munitions. Une enquête est en cours et les circonstances sont à clarifier », sans donner de détails sur sa nationalité.

Le procureur général près de la cour d’appel de Bangui Eric Didie Tambo a précisé que le Français Juan Rémy Quignolot « est un monsieur qui était suivi par la police. Et la police a demandé au parquet d'ordonner une perquisition à son domicile ».

Nous retrouvons les mêmes images de la publication que nous vérifions dans cet article du site Corbeaunews Centrafrique. Dans cet autre article du Monde, il est confirmé que ces images, prises dans un commissariat à Bangui, sont authentiques et montrent bien le Français arrêté avec des munitions et des armes.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters