Retour en Africa Check

Prisons : cette vidéo n'a pas été filmée au Sénégal

Publiée sur Facebook le 12 août 2020, cette vidéo est présentée par la page OSR MONDE comme montrant les conditions de vie des détenus dans la prison de Rebeuss à Dakar, au Sénégal.

La vidéo a été vue plus de 20.000 fois et partagée plus d’une centaine de fois à la date du 13 août 2020. D’une durée de 3 minutes 30 secondes, elle montre des hommes entassés à même le sol ou sur de menus lits superposés.

Selon la légende qui décrit la vidéo, dans un français approximatif, il s’agirait de « la situation inhumain des prisonniers au Sénégal dans les prisons de rebeus » (Sic).

La maison d’arrêt de Rebeuss est l’une des plus grandes prisons parmi les 37 que compte le pays. Elle est située à Dakar, la capitale sénégalaise.

Toutefois ces images n'ont pas été filmées au Sénégal.


La prison Nsawam au Ghana


Bien qu’au Sénégal, des ONG et acteurs de la société civile alertent sur la surpopulation carcérale et les mauvaises conditions de détention dans les prisons, ces images n’ont été prises ni à Rebeuss ni dans aucune autre prison sénégalaise.

Sur la vidéo partagée, on peut lire en haut, à droite l’inscription suivante : « Real Eyes Channel ». Une recherche par mots clés avec ces termes auxquels nous avons ajouté « prisons » nous révèle que cette vidéo a été prise au Ghana.

Nous avons trouvé sur YouTube une version un peu plus longue déjà mise en ligne en 2017, notamment à travers ce reportage intitulé « The story behind nsawam prison; you will be amazed ». Traduction française : l’histoire derrière la prison de nsawam ; vous allez être étonnés ».

Cet élément, sans commentaire, montre la condition des détenus à la Nsawam Medium Security Prison (la prison de moyenne sécurité de Nsawam) dans le sud du Ghana.

Amnesty International dans ce document titré « Des prisonniers en bas de l’échelle », évoquant « les droits humains des détenues au Ghana, révèle la surpopulation carcérale notée dans la prison de Nsawam où sont parfois isolés certains condamnés à mort.

-Dieynaba Thiombane

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters