Retour sur Africa Check

Russie - Ukraine : des photos mises hors contexte pour soutenir une fausse information sur des bombardements à Moscou

Plusieurs médias ont annoncé que l'armée ukrainienne « a conduit une attaque en territoire russe  » en bombardant, le 1er avril 2022, un dépôt de pétrole situé dans la ville de Belgorod. Ce bombardement a provoqué plusieurs explosions et un incendie.

Dans ce contexte, cette publication rapporte, photos à l'appui, que la ville de Moscou a essuyé des bombardements durant toute la nuit (du 1er avril). L'auteur de la publication indique tirer l'information du Kremlin. La page 224.Info a effectué une publication allant dans le même sens.

Capture d'écran de la publication

Photos mises hors contexte

Aucune information (ni chez les Ukrainiens, ni chez les Russes) n'a fait état de bombardements à Moscou dans la nuit du 1er avril 2022. La recherche inversée d'images permet de retrouver sur Internet les différentes photos qui illustrent ce post. Elles n’ont rien à voir le contexte auquel elles ont été liées.

La première image est présente sur Internet depuis plusieurs années. Elle illustrent plusieurs articles (1,2,3) sur les attaques de l’Otan en Belgrade en 1999, lors de l’opération Force alliée, durant la guerre du Kosovo

La deuxième photo  apparaît dans cet article publié par The Times of Israël le 3 mars 2022. Il s'agit d’un véhicule militaire russe qui brûle à côté du corps d’un soldat à Kharkiv. L’image a été prise le 27 février 2022 par Sergey Bobok pour l'Agence France Presse (AFP).

Quant à la dernière photo, elle montre une tour de télévision à Kiev après sa destruction par une frappe russe, comme indiqué dans ci-dessous par le média ukrainien The Kyiv Independent.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique

Fermez et continuez à lire

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique