Retour sur Africa Check

Russie-Ukraine : la Russie n'a pas menacé d'abandonner cet astronaute américain dans l'espace

A l’heure du conflit armé entre la Russie et l’Ukraine, le président américain Joe Biden a condamné les actions menées par le président russe Vladimir Poutine en Ukraine : « Je pense qu'il est un criminel de guerre », a répondu Biden à une journaliste, a rapporté Radio Canada.

C’est dans ce contexte que circule depuis quelque jours, une publication (1,2,3,4,5) indiquant que la Russie menace d’abandonner un astronaute américain dans l’espace.

Capture d'écran de la publication

Les Russes réaffirment qu'il ramèneront leur confrère américain

Mark Vande Hei est un astronaute américain de la Nasa. Dans le cadre de la mission Expedition 65, à la station spatiale internationale, il doit revenir sur terre le 30 mars 2022 dans le vol du vaisseau russe Soyouz. Mais contrairement à ce que laisse croire les différentes publications, il ne sera pas abandonné dans l’espace à cause du conflit russo-ukrainien. 

L’agence de presse russe Tass a indiqué que Mark Vande Hei reviendra comme prévu sur terre avec les autres astronautes, le 30 mars 2022.

« La société spatiale russe Roscosmos n'a jamais donné à ses partenaires la moindre chance de douter de sa fiabilité. L'astronaute américain qui doit bientôt revenir sur Terre le fera comme prévu à bord de la capsule spatiale russe le 30 mars, a annoncé lundi la société spatiale », lit-on dans la dépêche de la Tass.

De son côté, le responsable du programme de la station spatiale internationale de la NASA Joel Montalbano, a affirmé que rien n’a changé dans la mission spatiale par rapport au retour de Mark Vande Hei. « Nos collègues russes ont confirmé qu'ils étaient prêts à ramener l'équipage complet », lit-on des propos de Joel Montalbano dans l’article de France 24. 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique