Retour en Africa Check

Non, la Covid-19 ne tue pas 90% des malades âgés de 70 ans et plus

Souleymane Jules Diop, le délégué permanent du Sénégal auprès de l'UNESCO, a indiqué qu’ « à partir de 70 ans, 9 personnes atteintes sur 10 meurent du coronavirus ». Les données disponibles le contredisent.

• « A partir de 70 ans, 9 personnes atteintes sur 10 meurent du Coronavirus. Quel que soit leur pays, leur région et quel que soit leur Dieu » ( Souleymane Jules Diop, délégué permanent du Sénégal auprès de l’UNESCO)

• Les données consultées sur le Royaume Uni, l'Allemagne, l'Italie et l'Afrique du sud montrent que la mortalité des personnes âgés de 70 ans et plus n'atteint pas 5 sur 10.

• Les estimations de la mortalité due à la Covid sont variables selon les pays (OMS)

• L’épidémie étant en phase active, les éléments sur lesquels il est possible de se baser pour faire les estimations sont susceptibles de changer suivant la zone étudiée (Professeur Massamba Diouf, épidémiologiste et spécialiste en santé publique)

La Covid-19 est fatale pour 9 personnes sur 10 âgées de 70 ans et plus, a affirmé le délégué permanent du Sénégal auprès de l'UNESCO, Souleymane Jules Diop.

Dans une publication faite au mois d’août 2020, sur sa page Facebook, M. Diop, s’exprimant sur la situation de la Covid-19 au Sénégal et l’application par la population des mesures prises par l’Etat, conclut son texte en soutenant que « les statistiques sont immuables : à partir de 70 ans, 9 personnes atteintes sur 10 meurent du Coronavirus. Quel que soit leur pays, leur région et quel que soit leur Dieu ».


Quelles sont les preuves de Souleymane Jules Diop ?

Nous avons essayé d’entrer en contact avec Souleymane Jules Diop pour connaître ses sources. Mais nos multiples tentatives, notamment à travers son bureau, ont été infructueuses. Nous actualiserons cet article dès que nous recevrons une réponse de sa part. Toujours est-il que la publication, partagée près de 130 fois au 9 mars 2021, a même été reprise par certains sites web.

Comment calculer le nombre de morts dues à la Covid chez les personnes de plus de 70 ans ?

Une note portant sur l’estimation de la mortalité due à la Covid-19, publiée en août 2020 sur le site de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), explique que deux indicateurs sont utilisés pour évaluer le pourcentage de personnes décédées des suites de la Covid-19.

Il y a le ratio de létalité apparent qui permet d’estimer la proportion de décès parmi les cas détectés confirmés et le ratio de létalité réel qui sert à estimer la proportion de décès parmi l’ensemble des personnes infectées. Il s'obtient en faisant le rapport nombre de décès dus à la maladie sur nombre de cas confirmés que l'on multiplie par cent.


Selon la note, le ratio de létalité réel est plus exhaustif, car il détermine le nombre de personnes réellement infectées « sur un échantillon aléatoire représentatif de la population afin de détecter l’exposition à un agent pathogène ». Il s'obtient en faisant le rapport nombre de décès dus à la maladie sur nombre de personnes infectées que l'on multiplie par cent.

Les estimations sont variables selon les pays

Les auteurs de la note précisent qu'au stade précoce de la pandémie, « la plupart des estimations des ratios de létalité ont été fondées sur des cas détectés dans le cadre de la surveillance et calculées à l’aide de méthodes brutes », ce qui a donné lieu à des estimations « variables selon le pays ».

Pour le Professeur Massamba Diouf, épidémiologiste et spécialiste en santé publique, plusieurs biais se posent dans l’établissement d’un taux de létalité à l’échelle mondiale. Il indique que l’épidémie est en phase active, compte tenu du nombre de nouveaux cas, ce qui implique de nouveaux décès qui vont se déclarer. Les éléments sur lesquels il est possible de se baser sont, d’après lui, susceptibles de changer suivant la zone étudiée car il peut y avoir « beaucoup plus de décès » d’un continent à un autre.

Le Professeur Massamba Diouf, par ailleurs enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, estime que déterminer un taux de létalité réel alors que l’épidémie est active s’avère ainsi difficile. Il désigne le taux de létalité apparent comme l’indicateur le plus approprié par rapport à la Covid-19, « d’autant plus que la vitesse de propagation varie d’une localité à une autre ».

Ce taux de létalité apparent des cas est la proportion d'individus diagnostiqués avec une maladie qui meurent de cette maladie et qui permet donc d’en mesurer la gravité parmi les cas détectés.

La situation dans quelques pays

Nous avons recensé au hasard les statistiques de quelques pays pour déterminer le nombre de décès dus à la Covid-19 dans la tranche d’âge indiquée par M. Diop.

En Afrique du Sud, jusqu'en février 2021, les statistiques montraient que 4 personnes hospitalisées sur 10 âgées de 70 ans et plus sont mortes des suites de la Covid-19 depuis l’apparition de la maladie dans le pays.

Au Kenya, le ratio de létalité variait, en juillet 2020, entre 2 à 3 décès sur 10 cas chez les personnes âgées de 60 ans et plus.

En Angleterre, où le virus est apparu fin janvier 2020, le rapport national de surveillance portant sur la période du 26 août au 1er septembre 2020 comptabilise 291 179 cas détectés. Parmi eux, 27 245 cas sont recensés dans la tranche d’âge de 70 à 79 ans et 55 246 cas parmi les personnes âgées de 80 ans et plus; soit un total de 82 491 cas parmi les personnes âgées de plus de 70 ans. 33 515 décès ont été répertoriés dans la même catégorie pour un ratio de 3 décès sur 10 personnes de 70 ans et plus.

En Allemagne, les données sont agrégées par l'Institut Robert Koch qui publie des rapports quotidiens et détaillés sur la pandémie dans le pays. A la date du 25 août 2020, le nombre de cas était de 234 853 pour 9 277 décès. On notait un ratio de 2 personnes sur 10 âgées de 70 ans et plus décédées des suites d’une contamination à la Covid-19.

En Italie, 30 610 personnes âgées d’au moins 70 ans sont décédées des suites de la Covid-19 d’après le rapport hebdomadaire publié le 21 août 2020 sur un nombre de cas dans cette tranche d’âge égal à 96 361, soit un ratio de 3 décès sur 10 dans cette tranche d’âge.



Que sait-on pour le moment du taux de létalité réel ?

Pour le Professeur en santé publique Adama Faye, « il est difficile de déterminer le nombre de personnes qui sont vraiment atteintes de la Covid-19 », souligne l’enseignant en épidémiologie et biostatistique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

La note consultée sur le site de l’OMS précisait que la gravité effective d’une maladie peut être décrite par le ratio de létalité réel qui sert à déterminer le pourcentage de décès sur le nombre de personnes réellement infectées.

En Suède, une estimation rendue publique, en juin 2020, sur le taux de létalité réel à Stockolm fait état d’un pourcentage de 4,29 % soit moins d’un décès sur 10 personnes âgées de 70 ans et plus d’après l'agence de santé publique.

Ce ratio de létalité n’est cependant pas propre à l’ensemble des pays. « Cela dépend du profil démographique et socio-économique du pays et notamment du niveau de soin. Il se peut que certains facteurs génétiques ou environnementaux aient des effets négatifs ou positifs sur la sévérité mais rien n'est démontré à ce stade », selon Pascal Crépey, enseignant-chercheur au Département d'épidémiologie et de biostatistiques à l’École française des hautes études en santé publique. Mais « des estimations existent », selon M. Crépey.

Après avoir souligné que l’affirmation de Souleymane Jules Diop « est totalement fausse », il nous a renvoyé vers un article de la revue Nature compilant les données de 45 pays et 22 études de séroprévalence. Il en ressort un pourcentage de décès avoisinant 10% des malades chez les personnes âgées de 70 ans et plus, soit 1 sur 10.

Conclusion : les données disponibles contredisent Souleymane Jules Diop

Le délégué permanent du Sénégal auprès de l’UNESCO, Souleymane Jules Diop, a affirmé sur Facebook que la Covid-19 est fatale pour 9 personnes sur 10 âgées de 70 ans et plus, quel que soit le pays.

Toutefois selon l'OMS, les estimations de la mortalité due à la Covid sont variables selon les pays. Le Professeur Massamba Diouf, épidémiologiste et spécialiste en santé publique indique que l’épidémie étant en phase active, les éléments sur lesquels il est possible de se baser pour faire les estimations sont susceptibles de changer suivant la zone étudiée.

Par ailleurs, des données consultées sur le Royaume Uni, l'Allemagne, l'Italie et l'Afrique du sud montre que la mortalité des personnes âgés de 70 ans et plus n'atteint pas 5 sur 10.

Further Reading