Retour en Africa Check

Attention, cette vidéo date de 2011 et n’a rien à voir avec « l’affaire Sonko »

Au début du mois de février 2021, Ousmane Sonko, le leader du parti politique sénégalais Pastef les patriotes, arrivé troisième lors de la dernière élection présidentielle sénégalaise, a été accusé de « viol et de menaces de mort » par une jeune « masseuse professionnelle ».

Sonko fait l'objet d’une convocation de la section de recherche de la gendarmerie sénégalaise, mais l’opposant, par ailleurs député à l’Assemblée nationale, a indiqué de ne pas déférer, arguant que la loi ne permet pas de convoquer un député en cours de mandat, sans lever son immunité parlementaire.

Note  Le 11 février, une réunion des membres du bureau et des présidents des commissions de l’Assemblée nationale du Sénégal s'est tenue pour entamer la levée de l'immunité parlementaire de Sonko. Le 15 février, une commission ad hoc chargée de diriger la procédure a été mise sur pied.

La gravité de l'accusation portée envers ma personne et le fait qu'elle ait occulté l'actualité nationale propre à tous les sénégalais nous amène à venir nous adresser à vous par devoir de vérité. pic.twitter.com/zoYtFNgx9q

— Ousmane Sonko (@SonkoOfficiel) February 7, 2021

Dans la foulée de cette convocation, des partisans du Pastef les patriotes ont organisé des séries de manifestations pour s’opposer à la levée de l’immunité parlementaire de leur leader.

C’est dans ce contexte que la page Facebook KAYZ FOF PAGE publie cette vidéo qui affiche plus de 30 000 visionnages. On y voit des individus qui saccagent et brûlent des voitures; sur certaines voitures, on reconnaît des plaques d'immatriculation sénégalaises. 

Dans les commentaires sous cette publication, des internautes s’interrogent de la véracité de la vidéo demandant notamment pourquoi les personnes qu’on y voit ne portent pas de masque, tel que l’imposent les mesures barrières actuellement en vigueur face à la propagation de la Covid-19 au Sénégal. 

Manifestations du 23 juin 2011

Une recherche inversée d’une capture de la vidéo nous indique qu’elle a été prise le 23 juin 2011 devant la maison de fonction de Farba Senghor alors chargé de propagande du Parti Démocratique Sénégalais (PDS).

Le président sénégalais d'alors, Abdoulaye Wade (également secrétaire général du PDS) avait proposé, à l’approche de l’élection présidentielle prévue en février 2012, un projet de loi qui permettrait d’élire le futur président avec 25% des suffrages exprimés. Devant être débattu pour vote le 23 juin 2011 à l’Assemblée nationale, ce « quart-bloquant » avait été sévèrement critiqué par les populations sénégalaises qui sont massivement descendues dans les rues pour manifester. C’est à cette occasion que la vidéo que nous vérifions a été prise, contrairement à ce que peut laisser croire la publication de la page Facebook KAYZ FOF PAGE