Retour en Africa Check

Ces images ne montrent pas une saisie d’armes provenant de la France à destination du Burkina Faso

Ces images –  reprises ici –  sont partagées sur Facebook, avec une  légende qui rapporte qu’un conteneur d'armes sophistiquées en provenance de la France a été intercepté au Burkina Faso. La publication est illustrée par trois images ; l’une montre des hommes devant un camion et les deux autres donnent à voir des caisses remplies d’armes.

Capture d'écran de la publication

Images prises au Nigéria

En effectuant une recherche inversée d’image, on découvre que ces images ne montrent pas des armes en provenance de la France interceptées au Burkina Faso. En réalité, elles renvoient plutôt à une saisie d’armes par la douane nigériane en 2017. 

Le 24 mai 2017, le média nigérian, Bellanaija, a rapporté dans cet article, illustré par les mêmes images du post sur Facebook, que « le service des douanes du Nigeria a déclaré avoir intercepté 440 pièces de fusils à pompe au port de Tin Can Island, à Lagos ».  

Une information corroborée par cette publication sur la page Facebook officielle de la douane nigériane, qui parle d’une saisie d’armes. « Le Commandement de l'île de Tincan a intercepté un total de quatre cent quarante (440) pièces de riffles assorties d'action de pompe », lit-on. 

Selon le média nigérian Vanguard, les armes provenaient de la Turquie. 

Par ailleurs, ces mêmes images ont fait l’objet de vérifications par Africa Check en janvier 2021. La légende de la publication d’alors indiquait qu’il s’agissait d’un « conteneur rempli d'armes arrêté par les douanes nigérianes à destination de Boko Haram ».

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters