Retour sur Africa Check

Burkina Faso : une image manipulée montre le président Ibrahim Traoré en compagnie d’autorités russes

Ibrahim Traoré, un militaire, a été porté à la tête du Burkina Faso à la suite d’un coup d’État qui a renversé le 30 septembre 2022 Paul-Henri Damiba, un autre militaire, venu au pouvoir par un putsch un peu plus de huit mois auparavant.

Pour manifester leur soutien aux nouveaux putschistes menés par le capitaine Ibrahim Traoré, des Burkinabè avaient sillonné Ouagadougou, la capitale, certains brandissant des drapeaux russes.

Le 29 octobre 2022, un internaute a partagé sur Facebook une photo - reprise ici, ici et ici, mais aussi sur Twitter - censée montrer le capitaine Ibrahim Traoré assis autour d’une table avec des Russes. « Burkina Faso / Les Russes sont dans la logique de séduction !!! La France, la grande perdante !!!! », peut-on lire dans la publication.

La photo présentée est une capture d’une vidéo publiée sur la page « Club Infos » et intitulée :  « Impressionnante montée en puissance de la Russie au Burkina Faso …». Les recherches n’ont cependant pas permis de retrouver la page  sur Facebook. 

Capture d'écran de la publication

Une photo manipulée

Une recherche inversée d’image grâce à l’outil Invid permet de voir que la photographie a été manipulée. Ni Ibrahima Traoré ni le drapeau du Burkina Faso ne sont présents sur l’image initiale.  

La photo d’origine a été publiée dans un article de l’Agence vietnamienne d’information (VNA, pour Vietnam News Agency) datant du 30 octobre 2020. Elle montre le ministre russe de la Défense Sergei Shoigu lors d’un entretien téléphonique avec son homologue vietnamien. 
 

Capture d'écran de la publication

La photo utilisée par l’agence de presse vietnamienne a également été publiée sur le site du ministère russe de la Défense. 

Capture d'écran de la publication

 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique