Retour sur Africa Check

Cette image date de 2016 et ne montre pas un satellite iranien lancé par la Russie

EN BREF - La photo date d'août 2016. Elle a été prise par l’agence de presse privée iranienne Tasnim News Agency lors de l’inauguration de la base spatiale nationale Imam Khomeiny. Elle montre plutôt le lancement test du satellite Simorgh.

 

Le 9 août 2022, la Russie a lancé un satellite iranien depuis le Kazakhstan. Ce satellite de télédétection dénommé Khayyam est un « projet russe d’observation de la terre destiné à l’Iran », informe la plateforme Space Launch Now, un outil de suivi des vols spatiaux.

C’est suivant ce contexte que cette publication sur Facebook faite par la page Camarade Poutine, qui se présente comme un blog de médias d’actualités, met en avant  une image de lancement d’une fusée, accompagné du texte suivant : « Un satellite iranien lancé par la Russie, a décollé du Kazakhstan et est entré en orbite. La Russie est au milieu de la controverse selon laquelle Moscou pourrait l'utiliser pour améliorer sa surveillance des cibles militaires en Ukraine ». Le post est repris ici

Capture d'écran de la publication

Photo datant de 2016

Une recherche inversée d’image renseigne sur l’origine de cette photo. Elle existe sur internet depuis août 2016. Elle a été prise par l’agence de presse privée iranienne Tasnim News Agency lors de l’inauguration de la base spatiale nationale Imam Khomeiny. Elle montre le lancement test du satellite Simorgh, tel qu’on peut le lire sur les légendes. Elle n’a donc aucun lien avec la guerre russo-ukrainienne. 

 

Capture d'écran de la publicationCapture d'écran de la publication

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique