Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Guerre Israël - Hamas : cette image ne montre pas un char détruit dans la ville palestinienne de Khan Younès en février 2024

EN BREF - Cette photographie date d’octobre 2023 et montre un char israélien détruit par la Brigade Al-Qassam dans la bande de Gaza.

Sur Facebook, une publication du compte Noel Delcourt, datant du 27 février 2024, prétend montrer « un char Merkava détruit à Khan Younès ». La ville de Khan Younès est une ville palestinienne située dans le sud de la bande de Gaza.

Capture d'écran de la publication

 

La publication a été partagé ailleurs sur la plateforme (1,2)

Contexte de la publication 

Le 26 février 2024, les Brigades Al-Qassam, branche armée du Hamas, ont annoncé dans un communiqué via leur chaîne Telegram, que leurs combattants ont pris pour cible un char israélien Merkava, dans la ville d’Abasan al-Kabira, située dans le sud de Khan Younès.

« Les combattants d'Al-Qassam ont réussi à faire exploser une mine antipersonnel ciblant une force d'infanterie israélienne composée de 15 soldats à l'intérieur d'une maison, faisant plusieurs victimes parmi eux dans la région d'Abasan al-Kabira, à l'est de la ville de Khan Yunis (...)  Un char "Merkava" a également été détruit par Al-Qassam à l'aide d'une roquette "Yasin-105" (...) », peut-on lire dans le communiqué, relayé par le média Palestine Chronicle, spécialisé dans les contenus sur la Palestine et Israël.

Depuis le 7 octobre 2023 et l’attaque contre Israël menée par le Hamas, le conflit israélo-palestinien a fait de nombreuses victimes. Les derniers chiffres communiqués par le ministère de la santé palestinien, un organe sous le contrôle du Hamas, font état d'au moins 31 988 Palestiniens tués

Une photographie datant d'octobre 2023

En procédant à une recherche inversée d’images à partir du logiciel Yandex, nous avons pu retrouver cette image sur MILITARNYI, un portail web dédié à la publication de contenus militaires ukrainiens. La légende accompagnant l’image indique : « Char Merkava détruit par l'armée israélienne. 7 octobre 2023. Photo issue des réseaux sociaux  »

Capture d'écran de la publication


Mais d’autres recherches ont abouti à un résultat plus précis sur la source de l’image. Elle apparaît dans cet article publié par le média américain Defense Mirrordans la défense et l’aérospatiale - le 8 novembre 2023. L’article en question est intitulé : « Le Hamas détruit des chars israéliens avec un missile improvisé ». 

Capture d'écran de la publication

La légende accompagnant la photographie précise qu’elle montre un char israelien détruit par la Brigade Al-Qassam dans la bande de Gaza. La photographie est attribuée à l’Islam Republic News Agency, IRNA, (en français, Agence de presse de la République islamique) une des agences nationales de presse en Iran. 


Article édité par Valdez Onanina.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique