Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

 Cette vidéo ne montre pas du pétrole découvert au Burkina Faso

EN BREF - Cette vidéo a été filmée aux États-Unis. Elle montre le nettoyage d’une bouche d’égout par une société de plomberie américaine.

Sur Facebook, une vidéo prétendant montrer du pétrole découvert au Burkina Faso circule depuis le début du mois de janvier 2024 (1,2,3,4). On retrouve la même vidéo sur  TikTok où elle a été publiée le 6 janvier 2024. Elle intervient quelques semaines après les propos du premier ministre burkinabè, Apollinaire Joachim Kyélem de Tambèla, indiquant que « les négociations se poursuivent avec la République islamique d’Iran pour la construction d’une raffinerie de pétrole » au Burkina Faso. 

Capture d'écran de la publication

Ce que montre la vidéo examinée

Sur cette vidéo, d’une durée de dix-neuf secondes, on voit un trou duquel sort un liquide noirâtre et épais. On entend une voix dire : « L’objectif est clair, la vision est claire. Que la transition finisse aujourd’hui ou demain, retenez ce message. Ceux qui vont relever, amenez-les à faire le nécessaire pour la jeunesse. Nous allons tracer ces sillons et tout ce qui peut être fait au cours de cette transition, nous le ferons ». 

Une recherche effectuée sur Google à partir de ces propos montre qu’il s’agit de paroles attribuées au président de la transition du Burkina Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré. Ces paroles auraient été tenues lors d’un discours prononcé par le dirigeant burkinabè en mars 2023, d’après cet article du média Omega Medias

Nettoyage d’une bouche d’égout aux États-Unis

En effectuant une recherche inversée d’image à partir du logiciel TinEye, nous avons pu constater que cette vidéo ne montre pas du pétrole découvert au Burkina Faso. Elle n’a aucun lien avec la légende présentée dans les publications que nous vérifions. 

La vidéo apparaît notamment dans une publication de la page Facebook McClure Plumbing and Heating Inc datant du 23 décembre 2023. Il s’agit d’une société de plomberie américaine. Elle est publiée sous le format d’un réel. Le texte qui accompagne ce réel indique, en anglais, : «  Nous aurions souhaité que ce soit du pétrole. La semaine dernière, nous avons remplacé cet égout qui était rempli de racines d'arbres ». 

Capture d'écran de la publication

Nous avons contacté la société de plomberie McClure Plumbing and Heating Inc qui a confirmé que la scène a été filmée par des employés de cette structure dans l'État du Minnesota, aux États-Unis.

Cette vidéo montre donc une bouche d’égout. Elle n’a aucun lien avec une quelconque découverte de pétrole au Burkina Faso qui, à cette date, n'est pas connu pour être un pays pétrolier


Article édité par Valdez Onanina.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique