Retour en Africa Check

Croissance moyenne de 6% au Niger : les chiffres qui confortent Mahamadou Issoufou

«Je tiens à faire remarquer que, en dépit de tous les problèmes que nous avons évoqués, que ce soit la crise nigériane, la baisse des prix des matières premières ou les chocs sécuritaires, le taux de croissance moyen sous mon premier mandat a été de 6 % par an, et nous prévoyons 7 % pour les cinq prochaines années », a dit Mamadou Issoufou, dans une interview à l’hebdomadaire Jeune Afrique.

Mahamadou Issoufou a eu son premier mandat de président de la République du Niger de 2011 à 2016. Mais le chiffre qu’il a avancé correspond-il à la réalité ? Nous avons vérifié en consultant les archives disponibles sur les taux de croissance au cours de cette période.

Sur quoi le président Issoufou s’est-il basé ?


Contacté par Africa Check, le conseiller principal de la cellule de communication de la présidence du Niger, Amadou Moussa Galibi, a dit que sur le taux de 6%, «les chiffres proviennent de l'INS (Institut nationale de la statistique), qui est la source officielle.

Que révèlent les données officielles nigériennes ?


Africa Check a contacté l’Institut National de la Statistique (INS) du Niger qui a indiqué que le taux de croissance du PIB était de 2,3 % en 2011, année où M. Issoufou est arrivé au pouvoir. Il s’établissait à 3,5% en 2015. Il était de 11,8% en 2012, avant de chuter à 5,3 l’année suivante pour ensuite remonter à 7% en 2014.

Sur cette période, le taux de croissance moyen est de 5,98%.

Taux de croissance de 2011 à 2015



AnnéeTaux de croissance
20112,3
201211,8
20135,3
20147
20153,5

Source : Institut National de la Statistique du Niger

Source : Banque mondiale Source : Banque mondiale

Que disent les données de la Banque mondiale ?


Pour sa part, la Banque mondiale fait état d’un taux de 2,3% en 2011 qui a bondi à 11,8% en 2012 avant de baisser jusqu’à 5,2% en 2013. Pour 2014 et 2015, le taux s’est établi respectivement à 7,01% et 3,6%.
Si on fait le calcul, cela donne une croissance moyenne de 5,98% sur la période correspondant au premier mandat de Mahamadou Issoufou.

 

Existe-il d’autres données ?


Pour sa part, la Commission économique pour l’Afrique (UNECA)  indique que le rythme de l’activité économique s’est renforcé en 2014, avec un taux de croissance économique de 6,9 % après un niveau de 4,6 % en 2013 et de 11,8 % en 2012.

Cette bonne tendance de l’activité économique est due essentiellement à la bonne performance du secteur primaire, qui a représenté 35,5 % du PIB et 2014, et dans une moindre mesure, au bon comportement du secteur tertiaire. Pour l’année 2015, le taux de croissance est estimé en décélération, à 4,8 %.
En moyenne, le taux de croissance s’établit à 6,08% pour la période étudiée.

Taux de croissance de 2011 à 2015



AnnéeTaux de croissance
20112,3
201211,8
20134,6
20146,9
20154.8

 

Source : UNECA

Conclusion : l’affirmation est globalement correcte


Les données officielles et définitives ne sont pas encore divulguées, les calculs ont été faits à partir des taux de croissance de 2011 à 2015, soit sur une période de 5 ans.

A la lumière des données fournies à Africa Check par l’Institut National de la Statistique (INS), les rapports de la Banque mondiale et de la Commission économique pour l’Afrique, la moyenne du taux de croissance du Niger, lors du premier mandat présidentiel de Mahamadou Issoufou tourne autour de 6 %.

En conséquence, l’affirmation du président Mahamadou Issoufou est globalement correcte.

Edité par Samba Dialimpa Badji

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters