Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Cette photo n’a pas été prise après un accident de la route survenu en février 2024 à Abomey-Calavi, dans le sud du Bénin (elle date de janvier 2023)

EN BREF – La photo de la publication partagée peut induire en erreur. Elle n’a pas été faite après l’accident de la route survenu en février 2024 à Abomey-Calavi, dans le sud du Bénin. Elle a été réalisée après un autre drame de la route près de Dassa-Zoumè, dans le centre du pays : une collision entre un car de voyageurs et un camion en janvier 2023, ayant fait une trentaine de morts.

Sur Facebook, la page la page NDC-Nouvelles Du Continent a partagé le 27 février 2024 un texte et une image sur un accident de la route survenu le 26 février 2024 dans la commune d’Abomey-Calavi, dans le sud du Bénin.

Contexte

Une personne a été tuée et deux grièvement blessées dans cet accident, qui s’est produit à un carrefour très passant, dit Carrefour Iita, a indiqué le journal béninois Fraternité dans un article mis en ligne le 26 février 2024.

Dans un article sur le sujet également publié le 26 février 2024, le média en ligne Bénin Web TV a mentionné « un décès et des blessés ». Selon lui, « l’accident a eu lieu entre un camion et un véhicule 4×4 transportant plusieurs passagers ».

À propos de la publication de NDC-Nouvelles Du Continent du 27 février 2024

« 🚨#Bénin : Une personne a perdu la vie dans un accident de la route ce lundi 26 Février 2024. L’accident qui s’est produit dans la Commune d’Abomey Calavi, a impliqué un camion et un véhicule 4×4 transportant plusieurs passagers », a écrit NDC-Nouvelles Du Continent du 27 février 2024 sur sa page Facebook (texte reproduit tel qu’écrit, NDLR).

La publication comporte une photo montrant un bus sur une route, avec des flammes à l’intérieur et à l’extérieur de l’habitacle et une épaisse fumée noire qui s’en élève. Aucune inscription n’est visible ou lisible sur le véhicule, gravement endommagé. En arrière-plan, on distingue des arbres. Et au premier plan, dans le coin inférieur droit, on voit une amorce d’épaule ; cela indique qu’il y avait au moins un individu regardant la scène en plus du ou de la photographe, au moment où l’image a été réalisée.

Capture 01 Meta check relu CS Benin-accident Abomey-Calavi

À propos de la page NDC-Nouvelles Du Continent

Cette page a été créée le 29 juillet 2017 et a été enregistrée comme une « société de médias/d’actualités ». Dans sa présentation, elle indique que « le média Nouvelles Du Continent (NDC) est un organe de presse en ligne ».

Selon les indications sur sa transparence, elle a changé six fois de nom, entre sa création et le moment où nous publions cet article, passant de Nouvelles de notre continent à l’actuelle appellation, en date du 27 octobre 2021. Les personnes qui l’administrent sont basées en Côte d’Ivoire.

D’après des renseignements fournis à Facebook, elle est localisée à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire. Elle est liée à un numéro de portable ivoirien, à une adresse de messagerie professionnelle et à un site qui n’était pas accessible lors de nos tentatives, le 27 mars 2024.

Capture 02 Meta check relu CS Benin-accident Abomey-Calavi
Capture 03 Meta check relu CS Benin-accident Abomey-Calavi
Capture 04 Meta check relu CS Benin-accident Abomey-Calavi

Par ailleurs, d’après Facebook, elle a sponsorisé entre fin mars et début avril 2023 une de ses publications qui a été considérée comme une publicité « diffusée sans l’avertissement requis ». « Cette publicité portant sur des enjeux sociaux, électoraux ou politiques n’incluait pas d’avertissement vérifié ‘Financé par’. Elle a donc été supprimée », a expliqué la plateforme, qui demande dans ce genre de cas d’indiquer qui a financé la publication.

Capture 05 Meta check relu CS Benin-accident Abomey-Calavi

Photo prise après un accident de la route en janvier 2023 à Dassa-Zoumè

En procédant à une recherche inversée d’images à partir de Google Images, l’outil dédié de Google, nous avons pu retrouver une photo identique à celle de la publication vérifiée.

Elle apparaît dans le journal télévisé d’Eden TV, un média privé béninois, mis en ligne sur YouTube le 30 janvier 2023. L’image capturée sur la photo apparaît à 1 minute et 50 secondes de lecture, elle figure aussi dans un article publié le 30 janvier 2023 » sur le site web d’Eden TV.

Capture 06 Meta check relu CS Benin-accident Abomey-Calavi
Capture 07 Meta check relu CS Benin-accident Abomey-Calavi

Selon un communiqué du gouvernement béninois rapporté notamment par l’Agence France-Presse (AFP) le 30 janvier 2023, un autocar transportant des passagers et un camion sont entrés en collision près de la commune de Dassa-Zoumè, un accident qui « a occasionné au moins 22 décès et de nombreux blessés ». D’après la compagnie de transport, également citée par l’AFP, le car de voyageurs reliait Parakou, dans le centre du pays, à Cotonou, la capitale économique, dans le sud. Il « transportait 40 passagers ».

Le bilan officiel a été revu à la hausse par le gouvernement lors d’une intervention de deux ministres devant les députés le 4 mai 2023, a indiqué le journal béninois La Nation dans un article mis en ligne le 5 mai 2023. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Alassane Séïdou, et le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, répondaient à une interpellation d’un député sur le drame. D’après le gouvernement, « le bilan final » de cette catastrophe routière est de 29 morts, sur 45 qui étaient dans les deux véhicules impliqués dans l’accident.


Article complété et édité par Coumba Sylla.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique