Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

La vidéo d’un imam continuant sa prière dans une mosquée pendant un séisme n’a pas été tournée en février 2023 en Turquie ou en Syrie

EN BREF - La vidéo date de 2018. Il s’agit d’une scène capturée en Indonésie, lors d’un tremblement de terre à Lombok, une île prisée des touristes proche de Bali (sud de l’archipel).

Dans la nuit 5 février au 6 février 2023, des séismes de grande ampleur ont frappé plusieurs villes dans le sud-est de la Turquie et le nord de la Syrie. Ces secousses ont été suivies de répliques ou d’autres tremblements de terre d’amplitude inférieure par endroits en Turquie, le dernier enregistré avant la mise en ligne de cet article remontant au 27 février 2023 dans la zone de Malatya.

En Turquie (ou Türkiye, nouveau nom officiel de ce pays), près de 45 000 personnes ont péri dans ces catastrophes en série, selon un bilan des autorités turques au 26 février 2023. En Syrie, les autorités ont fait état de près de 6 000 morts, selon un bilan au 24 février 2023.

Le 8 février 2023, soit deux jours après le début des séismes dévastateurs, la page Facebook C’est Quoi ça officiel a partagé une vidéo accompagnée de la légende suivante : « Tremblement de terre pendant que les gens étaient dans la mosquée », sans toutefois mentionner clairement la Turquie ou la Syrie. (Note : pour les références ultérieures, nous appellerons la page C’est Quoi ça ».)

Capture d'écran de la publication

D’une durée de 2 minutes et 05 secondes, la vidéo montre un imam - personne qui dirige la prière dans la religion musulmane - et des fidèles dans ce qui semble être une mosquée. On peut voir clairement l’imam s’appuyer contre un mur lorsque le bâtiment est déstabilisé par une secousse. En bambara, langue la plus parlée au Mali, une voix masculine off commente l’extrait.

En voici une traduction, effectuée avec l’aide du journaliste malien Yacouba Dramé : « Chaque jour que Dieu fait, l’homme doit penser à soi , penser à Dieu, et se dire qu’il doit tout faire pour être sur le droit chemin. Comme vous pouvez le voir sur ces images, ces gens étaient dans une mosquée, au moment est survenu un tremblement de terre dévastateur. Quand ce séisme s’est produit, certains étaient dans des lieux bars, d’autres auprès de prostituées, d’autres encore sur un mauvais chemin. Et eux, là, ils étaient à la mosquée. Peu importe qui tu es, mon frère, ma sœur, en tant que créature de Dieu, tu dois toujours te dire que tu dois être sur le droit chemin. Nous ne sommes sur terre que pour une courte période, la vie est éphémère. (…) Si ces gens, bons musulmans, avaient péri dans le séisme, qui plus est en priant à la mosquée, si la mosquée s’était effondrée sur eux et qu’ils n’y avaient pas survécu, ils auraient rendu grâce à Dieu et seraient allés au paradis. Mais si ce n’était pas le cas pour toi, que le séisme s’était produit pendant tu étais au bar, dans les bras d’une prostituée ou en train de commettre un meurtre ou tout autre action répréhensible, tu serais allé rendre compte à Dieu, et voué à l’enfer. Un homme doit tout faire pour faire du bien. Il ne faut pas écouter les gens qui te disent que tu es jeune, que tu as tout le temps devant toi, que tu peux donc faire ce que tu veux et changer après. Il ne faut pas les écouter, il faut toujours être sur le droit chemin parce qu’il faut te mettre en tête, mon frère, ma sœur, que la mort n’est pas loin. La mort peut venir à tout moment ».

Au 27 février 2023, la vidéo avait été vue environ 249 000 fois et avait suscité plus de 300 commentaires.

La page C’est Quoi ça (quelque 47 000 abonnés au 27 février 2023) a été créée le 1er février 2023, selon les renseignements fournis sur sa transparence. La personne qui la gère, basée à Bamako, au Mali, l’a enregistrée dans la catégorie « conseiller d’éducation ».

Une adresse privée, de la messagerie gratuite Gmail, et un lien vers la plateforme de partage YouTube sont associée à cette page. La recherche sur Facebook avec le courriel pointe vers plusieurs individus, tandis que le pseudonyme renvoie à un compte YouTube créé en mars 2021 avec une adresse électronique distincte.

Capture 2 Meta check relu CS Turquie-seisme-priere-mosquee-Indonesie

Vidéo datant d'août 2018

La recherche inversée d’images à partir de différents outils en ligne dont TinEye et le Google Images permettent de constater que la vidéo d’origine date d’août 2018. Il s’agit d’une scène capturée en Indonésie, lors d’un tremblement de terre à Lombok, une île prisée des touristes proche de Bali (sud de l’archipel).

« Lombok a été frappée par deux puissants séismes mortels les 29 juillet et 5 août (2018, NDLR) - le plus violent atteignant une magnitude de 6,9 - suivis de violentes répliques », a écrit le site d’information scientifique et de vulgarisation Futura, dans un article didactique sur ces évènements publié le 21 août 2018. De même source, la série de secousses à Lombok a fait « plus de 500 morts et des centaines de milliers de sans-abri ».

Plusieurs sites à travers le monde, dans plusieurs langues, se sont fait l’écho du sang-froid de l’imam lors du séisme, à l’instar du média italien Corriere della Serra, dans un article mis en ligne le 7 août 2018. « Séisme en Indonésie, le choc ébranle la mosquée, mais l'imam continue de prier », est-il écrit dans cet article traduit de l’italien vers le français.

Capture 3 Meta check relu CS Turquie-seisme-priere-mosquee-Indonesie

Le site d’information Oumma, qui entend porter « un regard musulman sur l’actualité et proposant des dossiers sur l’Islam et le monde musulman », a aussi fait mention de la vidéo dans un article publié le 13 août 2018 . « Le dimanche 5 août 2018, l’Indonésie (l’île de Lombok) a été frappée par un puissant tremblement de terre de 6,9 de magnitude. (…) Une secousse qui a été également ressentie dans une mosquée de ce pays au cours d’une prière dirigée par un imam. Doté d’un incroyable sang-froid, ce dernier n’a pas interrompu sa récitation, alors que certains fidèles situés derrière lui, pris d’une panique compréhensible, ont quitté la mosquée en se précipitant vers la sortie », est-il rapporté dans ce texte.

 

Capture 1 Meta check relu CS Turquie-seisme-priere-mosquee-Indonesie

Des recherches poussées nous ont permis de retrouver un enregistrement de la prière, confirmant des éléments de description du site Oumma : il s’agit d’une archive d’une quinzaine de minutes de la diffusion en direct (à partir de 5 minutes 20 secondes de lecture) de la prière du soir de la mosquée As-Syuhada de Denpasar, dans la province de Bali. Elle a été mise en ligne par le compte Facebook de ladite mosquée.

Capture 5 Meta check relu CS Turquie-seisme-priere-mosquee-Indonesie

La publication de la page Facebook C’est Quoi ça, avec un extrait de cette vidéo dans la foulée des tremblements de terre de février 2023 en Turquie et en Syrie est donc trompeuse et n’est pas à relier à ces séismes.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique