Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Mali : ces photos ne sont pas liées aux attaques « terroristes » survenues les 7 et 8 septembre 2023 dans la région de Gao

EN BREF - Ces trois photos sont antérieures aux attaques « terroristes » qui ont frappé la région de Gao, dans le nord du Mali, les 7 et 8 septembre 2023.

Au Mali, un camp militaire de l’armée, situé à Gao dans le nord du pays, a été visé par une attaque suicide le 8 septembre 2023. L’attaque a été revendiqué par le Groupe de soutien à l'Islam et aux Musulmans (GSIM), affilié à l’organisation Al-Qaïda. « L'armée a parlé dans un bref message sur les réseaux sociaux d'une attaque "complexe" dans la zone aéroportuaire, ce qui signifie qu'elle a impliqué différents moyens. Elle n'a pas fourni de bilan », a rapporté le média France 24.

La veille, le 7 septembre 2023, une double attaque terroriste a été perpétrée contre « le bateau Tombouctou » sur le fleuve Niger et contre une position de l'armée malienne à Bamba, une ville située dans la région de Gao. 64 personnes, dont 49 civils et 15 soldats, sont mortes dans cette double attaque également revendiquée par le GSIM, d’après les autorités maliennes


À lire - Mali : cette image n’est pas liée à l’attaque suicide du 8 septembre 2023 contre un camp militaire à Gao


Sur Facebook, une publication prétend montrer des images de l’attaque du 8 septembre 

Sur Facebook, la page Média A a publié trois images suivies du message : « URGENT ! Une attaque Kamikaze et complexe a visé le camp militaire de Gao dans la zone aéroportuaire. Riposte et évaluation en cours. Détails à suivre ». La publication est datée du 8 septembre 2023. 

Capture d'écran de la publication

 

À propos de la page Média A

La page Facebook Média A, qui se présente comme une page d’actualités/médias, a été créée le 31 octobre 2019. Elle est gérée depuis le Mali selon les informations sur sa transparence

Capture d'écran de la publication

 

Des images hors contexte

Les recherches inversées d’images que nous avons faites grâce au logiciel TinEye nous ont permis de démontrer que les trois photos qui apparaissent dans la publication de la page Média A ne sont liées ni à l’attaque perpétrée le 8 septembre 2023 contre un camp militaire à Gao, ni à la double attaque terroriste qui a visé « le bateau Tombouctou » sur le fleuve Niger, ainsi qu’une position de l'armée malienne à Bamba dans le nord du pays.

Une image liée à l’attaque de Sévaré en avril 2023

L’image sur laquelle on voit un mur de briques détruit apparaît dans un post du compte X (ex-Twitter) Sahel Leaks du 22 avril 2023 : « #Mali / Sévaré: Attaque la #SBVIEB contre le camp militaire de sévaré. Les images devant le camp », est-il écrit dans cette publication. 

Capture d'écran de la publication

La photo figure également dans cet article de l’agence mauritanienne d'information, Alakhbar info, publié le 22 avril 2023. L’article traite d’une attaque contre un aéroport et un camp militaire situés dans le centre du Mali.

De plus, dans la publication de la page Média A que nous examinons dans cet article, des internautes ont indiqué en commentaire que cette photo a été prise à Sévaré. 

Capture d'écran de la publication

 

Sévaré, la plus grande ville de la région de Mopti, est située dans le centre du Mali. Elle est décrite comme « une ville stratégique » à « forte présence militaire ». Le 22 avril 2023, Sévaré a été frappée par une attaque « qui a visé l’aéroport et un camp militaire qui abrite des ressortissants russes », a rapporté le site en français du média britannique BBC dans cet article daté du 24 avril 2023.

Nous n'avons pu pu retrouver l'auteur de cette photo mais elle n’a aucun lien avec les attaques de septembre 2023 à Gao. 


Sur l'attaque de Sévaré, lire aussi : Cette vidéo est extraite d’un jeu vidéo et ne montre pas des rafales de l’armée malienne


Une image existant sur internet depuis au moins 2021… 

Nous avons retrouvé l’image qui montre des hommes en tenue à côté d’un véhicule calciné dans cet article du média malien Maliweb.net daté du 3 juin 2021. 

« Attaque du poste de contrôle de Bougouni : Entre terrorisme et banditisme », souligne l’intitulé de l’article. 

Capture d'écran de la publication

Nous n’avons pas pu retrouver l’origine exacte de cette image mais elle existe sur internet depuis au moins 2021 et ne peut donc pas être liée aux attaques survenues les 7 et 8 septembre 2023 à Gao, au Mali. 

…et une autre datant d'au moins septembre 2022

Quant à l’image sur laquelle on voit des voitures calcinées, elle illustre un article du média panafricain Afrique Média TV datant de septembre 2022. « Le Mali lutte contre le terrorisme et néocolonialisme », indique l’intitulé de l’article. 

Capture d'écran de la publication

Aucune indication sur l’origine de cette photo n’a été donnée dans l’article. Nos différentes recherches ne nous ont pas permis de retrouver l’origine exacte de cette photo sur internet. Cependant, il est certain que celle-ci est antérieure aux attaques de septembre 2023 à Gao. 

(Note de la rédaction : si vous connaissez ou retrouvez l’origine exacte de ces photos, ainsi que leurs auteurs, vous pouvez contribuer à notre travail en nous contactant à l’adresse [email protected].)


Article édité par Valdez Onanina

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique