Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Cette photo est antérieure aux inondations de décembre 2023 en République démocratique du Congo (RDC) – elle date de mars 2021

EN BREF – L’image de la publication vérifiée n’a pas été réalisée après des pluies diluviennes suivies d’inondations ayant affecté Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, et plusieurs régions du pays en décembre 2023, avec des impacts jusqu’en janvier 2024. La photo a été prise en mars 2021 à Kinshasa.

Sur Facebook, un internaute identifié comme Timothée Prince Odia a partagé le 28 décembre 2023 un texte avec une image rapportant des inondations dans la même période à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Contexte

La RDC a enregistré en décembre 2023 de fortes pluies qui ont provoqué des inondations et des glissements de terrains dans plusieurs régions du pays.

Le décompte des autorités, communiqué le 5 janvier 2024, fait état de « près de 300 personnes qui ont perdu la vie » et plus de 304 000 ménages « affectés » par ces inondations à travers le pays.

Ces chiffres ont été fournis par le ministre congolais des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale, Modeste Mutinga, qui s’exprimait après une réunion d’« évaluation de la crise humanitaire consécutive aux inondations et glissements de terrain » en RDC, a indiqué l’Agence congolaise de presse (ACP, officielle) dans une dépêche diffusée le 6 janvier 2024. Les mêmes détails ont été rapportés par le média congolais Politico dans un article mis en ligne le 5 janvier 2024.

Il s’agit du dernier bilan officiel disponible sur ces inondations au soir du 26 janvier 2024. Vous pouvez avoir plus de détails dans un précédent article réalisé dans le cadre de notre travail de vérification de publications sur les plateformes de Meta (Facebook).


Lire : « Inondations en République démocratique du Congo (RDC) : cette photo n’a pas été prise entre décembre 2023 et janvier 2024, mais en février 2017 »


Les fortes pluies de décembre 2023 ont provoqué une crue d’ampleur du fleuve Congo, qui sépare Kinshasa et Brazzaville, capitale du Congo.

D’après des responsables de la Régie des voies fluviales (RVF), organisme public qui gère les voies navigables en RDC, le niveau de l’eau entre Kinshasa et Brazzaville a atteint jusqu’à 6,20 mètres au-dessus du niveau de la mer avant que le fleuve Congo ne commence sa décrue. Un seuil proche du record en la matière de 6,26 mètres enregistré en 1961.

À propos de la publication vérifiée

« RDC : Le fleuve Congo est sorti de son lit après les pluies diluviennes qui se sont abattues ces derniers jours sur la capitale », peut-on lire dans le texte publié le 28 décembre 2023 sur sa page Facebook par Timothée Prince Odia. « Les quartiers qui bordent le fleuve Congo ont subi le contrecoup de ces inondations. Les habitants de ces quartiers ont les pieds dans l’eau. Ces inondations sont visibles à la Cité du Fleuve, au quartier Kingabwa, dans la commune de Limete ainsi que dans le quartier Pompage dans la commune de Ngaliema où s’est rendu l’ACP pour constater les dégâts. »

Limete est une commune située dans l’est de la ville de Kinshasa, et Ngaliema, une commune dans l’ouest de la capitale. L’ACP est l’agence officielle de presse de la RDC mentionnée plus haut dans cet article.

La publication inclut une photo montrant une rue inondée que sont en train de traverser un homme et une femme, avec de l’eau à hauteur de genoux. La rue est bordée de bâtiments semblant être des commerces et des hangars, fermés. L’on peut apercevoir quelques arbres et une voiture jaune en partie submergée. La faible qualité de l’image ne permet pas de préciser d’autres détails.

Capture 01 Meta check CS RDC-inondations-2023-photo-Kinshasa-mars-2021

À propos de l’auteur de la publication vérifiée

Timothée Prince Odia s’est identifié (partie Intro) comme journaliste d’investigation, correspondant d’une radio au Lualaba et patron d’un site d’information, Top info.

Le Lualaba est une région située dans le sud de la RDC. Cette province a pour capitale Kolwezi.

Le numéro de téléphone, l’adresse électronique et l’identifiant sur un compte de réseau social qu’il a renseignés sur Facebook confirment qu’il s’agit de la même personne.

Sa page a été créée le 19 septembre 2023.

Elle était suivie par quelque 8 500 individus ou comptes (followers) au 26 janvier 2024.

Capture 02 Meta check CS RDC-inondations-2023-photo-Kinshasa-mars-2021
Capture 03 Meta check CS RDC-inondations-2023-photo-Kinshasa-mars-2021

Photo prise en mars 2021 à Kinshasa

Nous avons effectué une recherche inversée de la photo de la publication à partir du logiciel TinEye, en affinant avec des requêtes aux moteurs habituels en ligne. Nous avons obtenu des occurrences antérieures à décembre 2023.

D’après les résultats, la photo a été diffusée le 16 mars 2021 par Radio Okapi, qui a crédité Roger Musangu comme photographe.

Radio Okapi a été créée par l’Organisation des Nations unies et la Fondation Hirondelle, une organisation non gouvernementale suisse soutenant le journalisme et les médias dans des pays en crise.

La photo de la publication vérifiée figure dans un article de Radio Okapi publié sur son site le 16 mars 2021 avec le titre suivant : « Kinshasa : plusieurs dégâts enregistrés après la pluie ». Dans la légende, on peut lire : « Inondations au quartier Musoso de la commune de Limete à la suite d’une forte pluie qui s'est abattue mardi 16 mars 2021 sur Kinshasa. Radio Okapi/Ph. Roger Musangu », « Ph. » faisant référence à « photo ».

Capture 04 Meta check CS RDC-inondations-2023-photo-Kinshasa-mars-2021

Nous avons retrouvé la même photo sur la page Facebook de Radio Okapi : elle figure dans une série de trois clichés publiés le 16 mars 2023. « Inondations au quartier Musoso de la commune de Limete à la suite d’une forte pluie qui s'est abattue mardi 16 mars 2021 sur Kinshasa », est-il écrit dans cette publication.

Capture 05 Meta check CS RDC-inondations-2023-photo-Kinshasa-mars-2021

Elle est la première photo de la publication mentionnée de Radio Okapi.

 

Capture 06 Meta check CS RDC-inondations-2023-photo-Kinshasa-mars-2021

Article complété et édité par Coumba Sylla.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique