Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Mozambique : cette image ne montre pas le chavirement d'un bateau de pêche en avril 2024

EN BREF - Cette photographie montre une embarcation transportant des migrants africains secourus au large des côtes espagnoles, fin mars 2024.

Un bateau de pêche transportant 130 personnes a chaviré, le 7 avril 2024, dans la province de Nampula, dans le nord du Mozambique. Au moins 96 personnes, dont des enfants, sont mortes, ont rapporté des médias locaux. 

« Le bateau a coulé car il était surchargé et inadapté au transport de passagers (...) Plusieurs enfants font partie des victimes (...) Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du naufrage », a déclaré Jaime Neto, le secrétaire d'État de la province de Nampula. 

Silverio Nauaito, administrateur d’une petite île située au large de la province de Nampula, où s'est produit le drame, a indiqué quant à lui que « la plupart des passagers tentaient de fuir la terre ferme en raison de fausses informations sur une épidémie de choléra en cours, qui ont semé la panique ». 

Image hors contexte

Le 7 avril 2024, la page Facebook VIVE Africa Unies Solidaire a fait une publication au sujet de ce drame. La publication est accompagnée d’une embarcation d’un bateau rempli de personnes. 

Capture d'écran de la publication

La même publication a été reprise par plusieurs internautes sur le réseau social (1,2,3,4). 

Une photographie de migrants secourus en Espagne 

La recherche inversée d’image à partir du logiciel TinEye nous a permis de retrouver l’origine de cette image. Elle est disponible dans la banque d'images de l’agence internationale de photos de presse, European Pressphoto Agency (EPA). 

« Un bateau transportant 159 migrants secourus arrive escorté par la Garde civile espagnole après avoir été intercepté dans les eaux près d'El Hierro, îles Canaries, Espagne », est-il indiqué. La photo a été publiée le 2 avril 2024 sur la plateforme.

Capture d'écran de la publication

La photographie a été prise le 2 avril 2024, par le photographe Gelmert Finol pour l’EPA/EFE. 

Plusieurs dizaines de migrants africains secourus en mer fin mars 2024, au large de l’Espagne

D’après cet article du média espagnol Radio televisión canaria daté du 2 avril 2024, plusieurs dizaines de migrants ont été secourus par la Garde civile espagnole, alors qu'ils naviguaient dans les eaux proches du poste de La Restinga, à El Hierro, une île espagnole faisant partie des îles Canaries.

Les migrants ont été assistés par les services d'urgence et l'équipe d'intervention d'urgence de la Croix-Rouge (ERIE), le service d'urgence des îles Canaries, le service de surveillance du port de La Restinga, la garde civile et la police nationale.

Fin mars 2024, plusieurs médias sénégalais dont la Radio Télévision Sénégalaise (RTS), PressAfrik, Thies Info et Seneweb se sont fait l’écho du secours porté par les autorités espagnoles à une embarcation arrivée à El Hierro avec à son bord plusieurs dizaines de migrants. 

« Un grand canot pneumatique transportant 171 migrants a été secouru, le samedi 30 mars 2024, au large d’El Hierro », a notamment rapporté la RTS, précisant qu’ « il s’agissait d’un canot sénégalais qui, selon le premier décompte, comptait 171 migrants à son bord ».


Article édité par Valdez Onanina.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique