Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Cette photo n'est pas liée à une « attaque terroriste » perpétrée en décembre 2023 au Nigeria, elle a été prise en octobre 2009 en Somalie

EN BREF – La photo de la publication vérifiée a été sortie de son contexte et peut induire en erreur en faisant croire qu’elle a été prise dans le cadre d’une « attaque terroriste » en décembre 2023 au Nigeria. Le cliché a été réalisé en octobre 2009 en Somalie.

Sur Facebook, la page appelée Soldat des ancêtres a posté le 28 décembre 2023 un texte accompagné d’une photo évoquant une « attaque terroriste au Nigeria », avec un bilan « très lourd », sans précisions de localité et sur le nombre de victimes.

Contexte

Au Nigeria en décembre 2023, l’actualité a été dominée par des attaques sanglantes dans une vingtaine de villages dans l'État du Plateau, dans le centre du pays. Selon des autorités locales et fédérales de ce pays d’Afrique de l’Ouest, ces assauts ont été perpétrés entre le samedi 23 et le lundi 25 décembre 2023 par des groupes armés.

Au moins 198 personnes ont été tuées dans les violences, ont indiqué le 27 décembre 2023 des responsables locaux, parlant de « massacres ». Ce bilan demeurait le dernier décompte officiel disponible, d’après les résultats de nos recherches et jusqu’à la mise en ligne de cet article.

Les victimes ont été dénombrées en majorité dans les zones des gouvernements locaux de Bokkos et Barkin Ladi. Les auteurs de ces attaques n’étaient pas encore identifiés. Ils sont qualifiés de « bandits par les autorités ».

Ces massacres ont été évoqués dans un de nos textes de vérification des publications sur Facebook mis en ligne en décembre 2023.


Lire notre article : « Cette photo n'est pas liée aux attaques de décembre 2023 dans le centre du Nigeria : elle a été prise en juin 2016 au Niger ».


À propos de la publication de la page Facebook Soldat des ancêtres que nous vérifions

« Attaque TERRORISTE au NIGERIA  ??, le bilan est très lourd. Que fera TINUBU pour contenir la menace TERRORISTE au NIGERIA ??? », a écrit Soldat des ancêtres dans son message posté le 28 décembre 2023.

Tinubu, que cite l’auteur de la publication, est Bola Ahmed Tinubu, élu président du Nigeria le 25 février 2023 et qui a prêté serment le 29 mai 2023.


Lire notre fiche d’information sur les élections générales de 2023 au Nigeria.


Le post de Soldat des ancêtres est accompagné d’une photo où l’on voit des hommes vêtus de tenues de civils – à l’exception de l’un, arborant un pantalon de camouflage -, avec des armes à feu (des fusils et mitrailleuses). L’individu au premier plan porte en plus des balles en collier et en ceinture. Ces hommes marchent en direction de la personne qui les a photographiés. À l’exception de leurs yeux, leurs visages sont couverts par des foulards. D’après le sol et l’arrière-plan, ils semblent être dans un environnement de savane, dans une zone rurale, avec une végétation clairsemée.

Dans la partie inférieure de l’image, on peut lire en filigrane : « Koaci ». C’est le nom d’un média en ligne basé en Côte d’Ivoire.

Capture d'ecran 01 Meta check relu CS Nigeria-attaques-Noel-2023-Somalie

À propos de Soldat des ancêtres

Selon les renseignements fournis à Facebook, le propriétaire du compte est un homme.

Il indique être originaire d’Azovè, dans le département du Couffo (ou Kouffo), dans le sud-ouest du Bénin. Il affirme résider à Abomey (sud).

Capture d'ecran 02 Meta check relu CS Nigeria-attaques-Noel-2023-Somalie
Capture d'ecran 03 Meta check relu CS Nigeria-attaques-Noel-2023-Somalie

Photo prise en octobre 2009 en Somalie

La recherche inversée d’images avec des outils dédiés dont TinEye et le vérificateur visuel de Bing, combinée à la consultation de banques d’archives visuelles en ligne nous a permis de constater que la photo de la publication vérifiée n’a pas été prise avant, pendant ou après une « attaque terroriste » en décembre 2023 au Nigeria.

D’après les résultats de la recherche, elle date d’octobre 2009, elle a été prise en Somalie pour l’Agence France-Presse (AFP) et elle est signée par Abdurashid Abdulle Abikar.

Nous avons retrouvé la photo sous le numéro 147107815 dans les archives de la banque de contenus visuels en ligne Getty Images.

Selon la légende, elle montre des combattants d’une organisation islamiste dite Hizbul Islam (Parti de l’islam, autre graphie : Hisbul Islam) passant « devant un camp d’entraînement à la périphérie du district d’Afgoye (autre graphie : Afgooye), dans la région du Bas-Chébéli, en Somalie, le 20 octobre 2009 ».

La région du Bas-Chébéli, dans le sud du pays, est également appelée Lower Shabeelle ou encore Shabeellaha Hoose. Quant à Afgoye, c’est une ville à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale somalienne, Mogadiscio.

Capture d'ecran 04 Meta check relu CS Nigeria-attaques-Noel-2023-Somalie
Capture d'ecran 05 Meta check relu CS Nigeria-attaques-Noel-2023-Somalie

Hizbul Islam, un temps associé au groupe islamiste shebab, était une des organisations armées à l’origine d’attaques visant la force de l’Union africaine en Somalie, l’Amisom.

Depuis 2007, la Somalie est la proie d’attaques sanglantes revendiquées par des islamistes ou attribuées à eux.


Lire « Cette photo n’a pas été prise après un attentat-suicide en septembre 2023 à Beledweyne, en Somalie, mais en octobre 2017 à Mogadiscio ».


Article rédigé par Faysal Arnold Boukary, complété et édité par Coumba Sylla.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique